• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Tir de flashball : pas de dédommagements pour le manifestant éborgné

Pierre Douillard (à gauche de l'image) a perdu l'usage d'un oeil suite à un tir de flashball lors d'une manifestation en 2007. / © C. Rousseau
Pierre Douillard (à gauche de l'image) a perdu l'usage d'un oeil suite à un tir de flashball lors d'une manifestation en 2007. / © C. Rousseau

C'était en 2007. Lors d'une manifestation à Nantes (44) contre la loi sur l'autonomie des universités, Pierre Douillard, alors lycéen, perd l'usage d'un oeil suite à un tir de flashball. Il demandait des dédommagements au policier qui l'a blessé, la cour d'appel de Rennes (35) l'a débouté.

Par Antonin Billet

Pierre Douillard participait à une manifestation contre la loi sur l'autonomie des universités en 2007. Lors d'échauffourées, il est gravement blessé à un oeil, dont il a perdu l'usage, par un tir de flashball.

Le lycéen porte plainte mais le tribunal de Nantes (44) relaxe le policier en première instance, en mars 2012. Pierre Douillard, désormais étudiant en histoire, fait alors appel sur intérêts civils. Le délibéré a été rendu ce matin, à Rennes (35) : il a été débouté.

Le jeune homme est venu au tribunal ce matin accompagnés d'amis. Ils n'ont pas pu approcher de la salle d'audience, retenus à l'extérieur par des forces de police.
Sécurité renforcée au tribunal de Rennes (35). / © C. Rousseau
Sécurité renforcée au tribunal de Rennes (35). / © C. Rousseau



Sur le même sujet

Anthenea, la maison flottante de luxe

Les + Lus