• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

11 novembre : lancement des commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Les cérémonies du 11 novembre lancent cette année les commémorations du centenaire de l'armistice de la guerre 14-18. Des cérémonies perturbées par des manifestants à Paris. A Lorient, on a également rendu hommage à tous les morts pour la France.

Par Krystell Veillard

En 2014, on célèbrera le centenaire de l'Armistice de la Première Guerre Mondiale. Les cérémonies aujourd'hui à Paris, présidées par le Président de la République, François Hollande, mais sans prise de parole ni invités particuliers, marquaient le lancement des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale.
Après un premier hommage à Georges Clémenceau, au pied de la statue du chef du gouvernement de novembre 1918, au bas des Champs, le président Hollande a procédé au traditionnel ravivage de la flamme sur la tombe du soldat inconnu. La sonnerie aux morts, puis la Marseillaise, ont retenti pour rendre hommage aux morts de la Première Guerre mondiale, mais aussi, comme c'est le cas depuis 2012, à tous les morts pour la France. 
Des cérémonies perturbées par des incidents. 70 manifestants venus conspuer François Hollande aux Champs Elysées ont été interpellés.

A Lorient on a voulu se souvenir des "Fusillés pour l'exemple"

Comme dans de nombreuses villes de France, une cérémonie de commémoration s'est déroulée à Lorient. Sous la pluie, Norbert Métairie, le maire de la ville, des anciens combattants, les autorités militaires et des enfants ont rendu hommage aux soldats tombés pour la France.  

A Lorient, ce lundi, en marge de la cérémonie officielle, on a voulu se souvenir aussi des Morbihannais, "fusillés pour l'exemple", pendant la Grande Guerre. 650 soldats français, en effet dont neuf Morbihannais, ont été fusillés par l'armée française durant la Première Guerre Mondiale, parce qu'ils ont refusé d'obéir ou se sont révoltés. Neuf roses, portant chacune le nom d’un des neuf Morbihannais ont été déposées au monument aux Morts.
Le groupe Condorcet, de la Pensée libre de Lorient, réclame la réhabilitation pleine et entière de ces « fusillés pour l’exemple ». 


Les images des cérémonies de commémoration du 11 novembre à Lorient


DMCloud:125269
Cérémonies du 11 novembre à Lorient






Sur le même sujet

Interview François Floret

Les + Lus