• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Incarcéré depuis 5 ans à Cuba, le Lorientais Jean-Louis Autret est de retour en France

Dans un communiqué envoyé par le frère de Jean-Louis Autret, on apprend que le Lorientais est arrivé vendredi à Paris. Condamné à 15 ans de prison pour blanchiment d'argent et évasion fiscale, c'est un juge français qui décidera de la suite à donner à sa peine.

Par Eric Nedjar

Arrêté le 7 avril 2009 après la découverte de 2,8 tonnes de cocaïne sur un yacht qu'il avait vendu, l'homme d'affaires lorientais, Jean-Louis Autret a été condamné en juillet 2011 à 15 ans de prison pour blanchiment d'argent, évasion fiscale et activités économique illicites. Dans son communiqué Jean-Pierre Autret rappelle que pour ce qui est du trafic de drogue, son frère "a été rapidement mis hors de cause par l'instruction française". Depuis, sa famille, ses proches et un comité de soutien fort de 7000 membres n'ont jamais cessé de se mobiliser pour que Jean-Louis Autret puisse être rapatrié en France.
Ainsi grâce aussi à de nombreuses interventions diplomatiques conduite par la France, la femme de Jean-Louis Autret et son fils Emil avaient été autorisés préalablement à quitter l'île. Le 20 octobre dernier, ils étaient de retour en France. "On savait que quelque chose était en train de se passer".  Et dans la nuit de jeudi à vendredi Jean Louis Autret a été transféré depuis sa prison cubaine au tribunal de Bobigny avant d'être à nouveau incarcéré dimanche à la maison d’arrêt de Villepinte d'où il a pu joindre sa famille par téléphone .
 

Le combat continue

Pour ses proches, cette nouvelle est un grand soulagement, "une nouvelle magnifique mais on n’en a pas terminé. Jean-Louis attend maintenant de connaître son sort au regard de la justice française, non sans une inquiétude certaine. En effet, le principe de transfèrement est celui de la conservation de la peine conformément aux lois du pays receveur." Quelle sera donc la peine retenue en France pour Jean-Louis Autret ? Quand pourra-t-il retrouver sa liberté ?

"Pas de nouveau Noël sans Jean-Louis"

 "Après 4 ans et 7 mois de détention à la prison de la Condesa, dans des conditions parfois extrêmement pénibles, et après plusieurs alertes au plan santé, dont un AVC dont il lui reste quelques séquelles" ses proches espèrent que sa libération sera proche. A bientôt un mois des fêtes de fin d’année, ni sa femme, ni ses enfants, ni sa famille ne peut imaginer passer un Noël de plus, sans lui. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'Aymeric Lesné

Les + Lus