Plouay : deux statues de la Vierge Marie vandalisées

L'une des deux statues vandilisées à Plouay
L'une des deux statues vandilisées à Plouay

Deux nouvelles statues de la Vierge Marie ont été détériorées à Plouay, sur le site de Notre-Dame-de-Lourde. C'est un habitant venu y déposer un cierge qui en a fait la découverte. Depuis cet été, la liste des actes de malveillances à l'encontre d'édifices religieux ne cesse de s'allonger.

Par Eric Nedjar

C'est en juin que la série commence, à Melrand, à quelques kilomètres de Bieuzy, la chapelle du Guelhouit est d’abord victime d’une tentative d’incendie. Puis un calvaire, une croix et deux fontaines sont détériorés. 

Dernière semaine d’août, à Bubry, c’est au tour du calvaire d’être dégradé.

Début septembre, toujours à Bubry, une statue de Sainte-Hélène, placée dans une niche, est retrouvée en morceaux dans la fontaine qu'elle surplombait.
A Ploemeur aussi, une Vierge à l’enfant du XVe siècle est brisée dans l’église. Même sort pour deux statues du calvaire de Melrand dans la nuit du 13 au 14 septembre.

Début octobre, à Bieuzy-les-Eaux,  c'est le calvaire de Castennec qui est vandalisé. Porte d'entrée forcée, deux statues en plâtre cassées et deux autres en bois renversées. Une oeuvre d'art aussi a été incendiée. "Le dragon rencontre les nuages". Elle était exposée dans le calvaire dans le cadre de la manifestation l'Art dans les chapelles.

Dernier acte de cette longue liste donc : la détérioration des deux statues de la Vierge sur le site de Notre-Dame-de-Lourdes, à Plouay. Toutes deux avaient été érigées par une personne atteinte de tuberculose intestinale, Mme Le Goaller, en reconnaissance de sa guérison à Lourdes, en avril 1949.
 

Sur le même sujet

Xavier Tirel invité du JT pour la seconde ligne de métro à Rennes

Les + Lus