• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Une mâchoire humaine retrouvée sur la plage des Rosaires à Plérin.

Plage des Rosaires à Plérin (22) / © Alex LG
Plage des Rosaires à Plérin (22) / © Alex LG

Dimanche après-midi, un promeneur a retrouvé une mâchoire humaine sur la plage des Rosaires à Plérin (22). Une enquête est en cours pour déterminer à qui appartient cette mandibule qui semble ancienne. C'est dans la même baie de Saint-Brieuc que la piste du docteur Godard disparait en 1999.

Par Thierry Peigné avec l'AFP

Drôle de découverte pour un promeneur dimanche dernier du coté de Plérin dans les Côtes d'Armor. Dans l'après-midi, sur la plage des Rosaires, ce promeneur est tombé sur une mâchoire humaine.

La mandibule inférieure a été prélevée par la police et des tests ADN, réalisés sur les dents restantes sont en cours dans un institut spécialisé à Nantes. Ces tests pourraient prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Selon les premiers éléments de l'enquête, il ne s'agirait pas d'une disparition récente.

Le spectre de l'affaire Godard


Cette découverte a fait ressurgir le spectre de l'affaire Godard. "Il ne s'agit a priori pas du crâne de quelqu'un qui aurait disparu dans les semaines passées. Le réflexe est de penser à l'affaire Godard", a déclaré à l'AFP le procureur de la République à Saint-Brieuc, Gérard Zaug, tout en soulignant que rien, à ce stade, ne permet d'accréditer cette hypothèse.

La famille Godard avait disparu en 1999. L'enquête sur ce drame, non résolu, avait été rythmée par des découvertes macabres. Le 6 juin 2000, un chalutier avait ainsi
remonté du fond de la baie de Saint-Brieuc le crâne de la fille, Camille. En septembre 2006, un tibia et un fémur du père avaient été retrouvés par un bateau de pêche au large de Roscoff (Finistère).
"Si c'est celui du docteur Godard, on le saura assez vite, mais nous sommes là pour l'instant dans le domaine du fantasme", a souligné Gérard Zaug, ancien juge d'instruction dans ce dossier, à Saint-Malo. En septembre 2012, après 13 ans d'enquête, le parquet de Saint-Malo avait annoncé la fermeture de l'instruction "faute de charges".

Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus