Cet article date de plus de 7 ans

Saint-Aubin-du-Cormier : le jour où les Marches sont tombées

Saint-Aubin-du-Cormier représente l'une des marches les plus importantes de l'histoire bretonne. Son château porte encore les stigmates de la bataille de juillet 1488. A l'époque 30 000 soldats venus de toute l'Europe s'affrontent sur 500 hectares. L'armée bretonne est vaincue. 
L'un des charniers de la batailles de Saint-Aubin-du-Cormier. 10 nations européennes étaient engagées dans le combat.
L'un des charniers de la batailles de Saint-Aubin-du-Cormier. 10 nations européennes étaient engagées dans le combat. © France 3 Bretagne

Reportage

Les Marches de Bretagne, ce n'est pas seulement un symbole historique. C'est aussi le le nom d'une jeune entreprise, lancée par deux sexagénaires, Yvonnic et Alain. Ils fabriquent un produit original dans la région : du saumon.

durée de la vidéo: 01 min 14
Itinéraires Bretagne : Saint-Aubin-du-Cormier INA

Rencontre

Jean-Loup Le Cuff est président de l'association Musée Archipel Breton. Il est spécialiste de la bataille de Saint-Aubin-du-Cormier qui a marqué la fin de l'indépendance de la Bretagne. Une bataille sanglante, qui a laissé des traces.


Dans le rétroviseur

Ces bois, ces landes, ces forêts des Marches de Bretagne sont des lieux d'histoire mais aussi de légendes et de superstitions. A Andouillé-Neuville, tout près de Saint-Aubin-du-Cormier, il existe un tombeau celui de Saint-Léonard, en bordure de la D175. Saint Léonard ou Saint Lénard est un brigand, ou un loup-garou suivant les versions, qui aurait sévit dans la région au XVIe siècle. Un jour il décide de se repentir de ses mauvaises actions et de devenir bon, mais un paysan, croyant qu'il allait l'attaquer le tue d'un coup de bâton. Aujourd'hui encore, des centaines de personnes viennent lui rendre visite en lui demandant d'exaucer leurs vœux. Ce reportage de 1993 revient sur ce mythe.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
itinéraires bretagne à l'antenne histoire entreprises