• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Quand Rennes cloue le bec aux Canaris, ça caquète sec sur la toile !

La joie des joueurs de Montanier / © FRANK PERRY / AFP
La joie des joueurs de Montanier / © FRANK PERRY / AFP

Le Stade Rennais l'a emporté (0-3) ce dimanche soir à la Beaujoire, face à Nantes, le promu. Les Rouge et Noir ont ainsi lavé l'affront du match aller dans ce nouveau derby. Après cette revanche les réactions sont nombreuses.

Par Krystell Veillard

L'analyse des entraîneurs 


Philippe Montanier, entraîneur de Rennes :

C'est un derby de gagné oui... (après trois de perdus lors des matches aller, ndlr). Je suis content parce que c'était un match particulier, il y avait de la pression sur l'équipe, une grosse ambiance et un devoir de résultat impératif. On a répondu de la meilleure des manières en étant présents et en faisant preuve d'une grande maîtrise technique et mentale. D'entrée on a été dans le match, extrêmement rigoureux défensivement avec l'intention d'aller de l'avant dès que l'on pouvait. (...) On n'avait pas bien digéré l'aller même si c'est loin (1-3 le 29 septembre), donc c'est bien d'avoir montré quelque chose et donné un peu plus de confiance même si on sait que ce sera dur jusqu'à la fin."





Michel Der Zakarian, entraîneur de Nantes:

C'est une grosse déception, on n'a pas joué, on a été nuls du début à la fin dans tous les domaines, on ne peut pas prétendre à quoi que ce soit quand on produit un contenu comme nous ce soir. On a juste à déplorer qu'on a été nuls du début à la fin, je m'excuse auprès des supporters que l'équipe ait montré ce visage.

Petite revue de Tweets

 






 





 






 






 





 


Les interviews d'après match, coté rennais :

Philippe Montanier, entraîneur Stade Rennais
Benoît Costil, gardien de but Stade Rennais



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Griedge Mbock et les bleuettes en 2012

Les + Lus