• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le port du Conquet (29) bloqué par les marins pêcheurs

Le port du Conquet a été bloqué deux heures par les marins pêcheurs / © M. Herry
Le port du Conquet a été bloqué deux heures par les marins pêcheurs / © M. Herry

Depuis ce mercredi matin, une cinquantaine de pêcheurs bloque le port du Conquet (29). Ils demandent des aides après l'hiver difficile qu'ils viennent de passer. Ils réclament aussi de meilleures infrastructures portuaires et dénoncent une concurrence déloyale de bateaux de pêche anglais.

Par Thierry Peigné

Ils sont une cinquantaine, marins pêcheurs du Conquet accompagnés de leurs proches. Ils bloquent depuis ce mercredi matin le port. Ils ont ainsi empêché l'embarquement et le débarquement de passagers d'un bateau parti ce matin à 9h de Brest et à destination de Molène et Ouessant.

Au delà des indemnisations prévues par le Fonds Européen des affaires maritimes et de la pêche (FEAMP) pour les pertes subies suites aux tempêtes successives de ces derniers mois, les pêcheurs du Conquet s'estiment plus touchés que certains de leurs confrères bretons.

De meilleures infrastructures portuaires

Le port du Conquet est l'un des plus balayés par les tempêtes qui ont fait rage cet hiver. De par sa position, le plus à l'ouest de la pointe finistérienne, il subit les assauts des vagues. Un bateau de pêche a fait les frais de cette fureur de la mer et a coulé.

Les manifestants demandent des aménagements conséquents pour que le port soit plus protégé et offre de meilleures conditions de travail. Les marins réclament à la CCI (Chambre de Commerce et d'Industrie) et au Conseil Général du Finistère une enveloppe budgétaire conséquente.

Des ventes en baisse

Vient se greffer à ces revendications, une grogne sur la mévente des pêches de ces derniers jours. Les pêcheurs dénoncent des ventes à des prix très bas à cause de la concurrence de bateaux anglais qui viennent vendre en Bretagne à des prix inférieurs aux prix de retrait des bateaux bretons. Selon eux "La semaine dernière, 55 tonnes de poissons ont été détruites ou congelées car non vendues".
Pêcheur du Conquet mécontent
Interview : M. Herry /P. Pasco

Interviewé : Lionel Le Person, patron pêcheur au Conquet

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview François Floret

Les + Lus