• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rennes : Quelques manifestants seulement, pour la légalisation du cannabis

© Christophe Morin / IP3 PRESS / MAXPPP
© Christophe Morin / IP3 PRESS / MAXPPP

Ils étaient une vingtaine de manifestants ce samedi à Rennes, à l'occasion d'une "marche mondiale" pour demander la légalisation du cannabis.. plusieurs centaines à Paris.

Par Sylvaine Salliou (avec AFP)

A Paris, les manifestants se sont réunis place de la Bastille, à l'appel d'associations d'usagers, dont Cannabis sans frontières, au cri de "libérez Marie-Jeanne!" (surnom donné à la marijuana, ndlr). Ils étaient plusieurs centaines. Musique reggae en fond sonore, ils ont rejoint la place de la République, brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "légalisez pour l'égalité" ou "un joint pour le trou de la Sécu".

Usage thérapeutique

"Dans un premier temps, on souhaite la légalisation du cannabis à usage thérapeutique. Et au-delà, on veut la fin de la prohibition", explique Farid Ghehiouche, fondateur de Cannabis sans frontières. "Dans beaucoup de pays, le débat évolue. Mais en France, les responsables politiques font de l'idéologie, ils font preuve d'irrationalité", estime M. Ghehiouche, pour qui "la légalisation ferait descendre en flèche la criminalité".

La "marche mondiale du cannabis", créée en 1999, était programmée cette année dans une soixantaine de pays. Dans beaucoup d'entre eux, dont le Canada, les USA ou l'Allemagne, les rassemblements ont eu lieu le 3 mai. En France, où la manifestation était organisée pour la 13ème année consécutive, 13 villes devaient participer à l'événement.


"Interdit en France depuis 1970"

A Lyon, comme à Rennes, Lille ou Marseille, seuls une vingtaine de militants ont fait le déplacement. Selon l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies, 1,2 million de personnes fument régulièrement du cannabis (plus de 10 fois par mois) en France. Le chiffre d'affaires du trafic est estimé entre 700 millions et un milliard d'euros. En France, le cannabis est prohibé depuis 1970 et interdit par le code de santé publique, avec au maximum un an de prison et 3.750 euros d'amende. Mais dans la pratique, l'emprisonnement pour usage est exceptionnel.

Sur le même sujet

Interview François Floret

Les + Lus