Lorient : un port à sec dans un bunker de l'ancienne base de sous-marins

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eric Nedjar

Pour faire face à la demande toujours croissante de plaisanciers à la recherche d'anneaux, un port à sec couvert va être mis en service cet été dans l'un des bunkers de l'ancienne base de sous-marins de Lorient. D'une capacité de 280 places, il sera destiné aux bateaux à moteur de moins de 7,80m.

L'agglomération de Lorient compte six ports pour une capacité de 2400 places et malgré cela, le nombre de plaisanciers inscrits sur liste d'attente ne cesse d'augmenter. Pour remédier à cette situation, la Sellor, société d'économie mixe qui gère ces ports va inaugurer cet été un nouveau port à sec dans l'un des trois bunkers de l'ancienne base de sous-marins. 280 nouvelles places seront viendront ainsi se rajouter à celles déjà existantes, dans deux alvéoles du bloc K2. Elles seront exclusivement destinées aux bateaux à moteur de moins de 7,80m.

 

Des bateaux bien à l'abri dans de gros blocs de béton

Stockés sur des racks, sortes de grandes étagères, la manipulation de ces bateaux sera effectuée par un automate dont le prototype a tout spécialement été construit pour ce port à sec par la société normande ACG. Ils pourront être disponibles 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.
Pour la SELLOR, les atouts d'une telle structure ne manquent pas. Stockés au sec dans un endroit bien fermé, les bateaux pourront être protégés des intempéries et de la corrosion ce qui veut dire moins d'entretien et moins de pertes sur leurs valeurs. Et qui dit moins d'entretien dit moins de peintures, d'antifooling ou de vernis, une réduction significatives de l'utilisation  de produits nocifs pour l'environnement.

Un port à sec dans un bunker de l'ancienne base de sous marins
Une sujet de Stéphane Izad et Larbi Benciha
Un port à sec dans l'ancienne base de sous marins
Interviews :
     - Sébastien Devant : responsable bureau d'étude Automatismes société ACG
     - Brieuc Morin : directeur des ports de la Sellor