Ingrid Betancourt, invitée des Vieilles Charrues

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emilie Colin
Ingrid Betancourt apporte son soutien à l'association Otages du Monde présente aux Vieilles Charrues
Ingrid Betancourt apporte son soutien à l'association Otages du Monde présente aux Vieilles Charrues © EC

Ingrid Betancourt est l'invitée du festival ce vendredi soir. Elle est venue saluer l'arbre qui a été planté en son nom, pendant sa captivité mais aussi et surtout soutenir l'association Otages du monde. Il reste encore officiellement deux otages français détenus dans le monde.

Depuis 9 ans, Otages du monde affiche sa présence pendant les Vieilles Charrues, avec toujours le même but, interpeller les artistes et le public sur la situation des otages français dans le monde. Ce vendredi soir, Ingrid Betancourt, ex-otage des FARC en Colombie est venue leur apporter son soutien alors que l'association fête ses 10 ans 


Encore 2 otages français

Rodolfo Cazares Solis a été enlevé ainsi que plusieurs de ses proches en 2011, dont son épouse, par un cartel de la drogue à Matamoros au Mexique (frontière USA).Trois jours plus tard, les femmes et les enfants enlevés ont été libérés. Rodolfo reste retenu ainsi que quatre membres de sa famille. La rançon demandée est rapidement remise par la famille, aucune nouvelle depuis.

Serge Lazarevic est quand à lui toujours l’otage d’AQMI . En octobre 2013, Thierry Dole, un des quatre otages du Niger libérés, a déclaré avoir vu Serge Lazarevic à plusieurs reprises dans le camp où étaient détenus les quatre otages d'Arveva et Vinci dans les 3 dernières semaines avant leur libération. Diane Lazarevic a rencontré Thierry Dole qui a pu la rassurer sur l'état de santé de son père.


"Ce qui est important c'est que les gens retiennent leurs noms"

Ingrid Betancourt a tenu à rappeler la force de la médiatisation pour les otages : "Dans l'état d'otage, une situation qui se présente c'est la perte de la dignité humaine, on devient une chose, que l'on échange. Dire leurs noms, c'est psychologiquement très important et on espère qu'ils vont pouvoir l'entendre." 

Des familles toujours mobilisées, même après la libération 

Présente l'an passé au Vieilles Charrues, Pascale Robert est revenue. Pour elle, le dénouement a été heureux, son fils Pierre Legrand a été libéré en octobre 2013. Âgé de 25 ans lors de son enlèvement le 16 septembre 2010, il avait été pris en otage avec trois de ses collègues par un groupe armé se revendiquant d'AQMI, Al QaÏda au Maghreb Islamique.

Pendant la détention de son fils, elle s'est mobilisée, avec ses filles et la compagne de Pierre. Et elle veut continuer "Tant qu'il en reste c'est important. Mine de rien, on s'est croisés avec les autres familles. Je sais ce que c'est d'attendre. Il ne faut jamais rester seul, ce soutien est indispensable. Quand ça arrive, on se pose tellement de questions et il n'y a pas de vérité dans les réponses. On ne sait pas ce qui arrive ni pendant, ni après." Pour Martine Gauffeny d'Otages du monde, cette présence a aussi un avantage : "Pascale sait ce qu'il faut dire ou pas, on peut être maladroit dans ce genre de situation."

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.