• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ligue 1 en Bretagne : Rennes écrase Evian, Guingamp s'impose à Lens et un match nul pour Lorient

Un des deux buts du rennais Paul-Georges Ntep / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Un des deux buts du rennais Paul-Georges Ntep / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Pour cette seconde journée de Ligue 1, Evian est venu boire la tasse à Rennes, encaissant 6 buts à 2. Guingamp, a réussi en toute fin de match à tirer son épingle du jeu face à Lens à Amiens (0-1). Lorient n'a pas eu la même réussite contre Nice, leur rencontre se conclue par un score nul 0-0.

Par Krystel Veillard avec l'AFP

Rennes s'est rassuré en battant logiquement une bien faible équipe d'Evian (6-2), à domicile, enfonçant des Savoyards déjà bien mal en point après leur déconvenue, face à Caen (0-3) le week-end dernier. Les Rouge et Noir qui éprouvaient les pires difficultés à se créer des situations dangereuses devant le but adverse la saison passée, ont peut-être trouvé un début de parade avec les coups de pied arrêtés.

Trois doublés signés Toivonen, Mexer et Ntep et c'était carton plein pour les joueurs de Montanier face à une équipe savoyarde bien inoffensive. Le public du Stade de la route de Lorient entamait même une ola après l'aggravation du score par Ntep à un quart d'heure de la fin, signe que l'opération de réconciliation avec son public, encore sous le choc de la défaite en finale de la Coupe de France face à l'ennemi juré guingampais (0-2), en mai dernier, a bien démarré.

La déclaration de Philippe Montanier, l'entraîneur de Rennes :

"Je n'espérais pas un score comme ça. On a été très efficace, ça aide, on a fait des bonnes choses, et d'autres où on voit qu'il nous reste encore du travail. Je pense que quand on a des circonstances favorables, qu'on mène 4-1, on doit avoir une meilleure maîtrise que ça. En première mi-temps aussi, on démarre très bien, et on laisse notre adversaire revenir. Un adversaire qui a jamais lâché, qui a lutté jusqu'au bout. On est heureux pour cette première à domicile, heureux de voir les gens contents, mais conscient que tout n'est pas parfait et qu'il y a pas mal de choses à corriger. 6-2, c'est bien pour la confiance, c'est bien de prendre les trois points à domicile, beaucoup de buts pour le spectacle, c'est bien aussi. Mais les deux qu'on a pris, on aurait aimé ne pas les prendre, mais on va pas faire la tête non plus. Comme m'ont dit certains supporters, on est prêts à prendre deux buts si on en marque six à chaque foi".












Guingamp assomme Lens à la toute fin du match (0-1)


Guingamp a arraché la victoire (1-0) face au RC Lens dans les toutes dernières minutes du match, au stade de la Licorne à Amiens. Une défaite qui fait mal aux Sang et Or, qui ne comptent toujours aucun point, une semaine avant d'aller affronter Lyon, à Gerland.  Bousculés, les coéquipiers du capitaine Jérôme Le Moigne ne parvenaient pas à faire face aux appels incessants de Mandanne et Beauvue. Visiblement secoués à la pause, les hommes d'Antoine Kombouaré revenaient sur la pelouse avec de meilleures intentions en seconde période. Cette fois-ci, les Lensois pressaient haut et se lançaient à l'abordage du but guingampais. Une tactique payante puisque les assauts lensois se multipliaient durant la seconde période. Mais ni Chavarria (69), ni Guillaume ne trouvaient le chemin des filets. Bien que secoué par les Sang et Or jusque dans les arrêts de jeu, c'est bien Guingamp qui ouvrait le score dans les toutes dernières minutes du temps additionnel. Une erreur de Kantari permettait à Douniama d'ajuster tranquillement Riou et de pousser le ballon au fond des filets (90+3).

La déclaration de Jocelyn Gourvenec, entraîneur de Guingamp :

"Je suis très, très heureux. Je suis content d'avoir pu gagner ce match pour lancer notre saison. On savait que contre Lens des opportunités se présenteraient. Nous avons été récompensés de nos efforts et de cette volonté d'aller vers l'avant. Lens aurait pu breaker dans les dix dernières minutes mais ils n'ont pas marqué et ça nous a souri. Nous avons une année d'expérience en plus que Lens en Ligue 1 et l'expérience a payé. Nous avons fait beaucoup d'efforts depuis la reprise sans pour autant être payés. Mais par rapport à l'état d'esprit affiché, je savais que ça basculerait de notre côté. C'est une première étape, un bon match gagné dans cette saison".











Lorient et Nice se neutralisent (0-0)


Après son exploit à Monaco lors de la première journée (0-1), Lorient avait à coeur d'enchaîner sur son synthétique mais n'est parvenu qu'à neutraliser Nice (0-0). Contrairement aux Bretons, renforcés par Ecuele Manga et sa nouvelle recrue J. Ayew, suspendus au premier match, Nice était privé de plusieurs titulaires dont son double buteur contre Toulouse, Cvitanic. Les Lorientais étaient les premiers en actions grâce à Aboubakar dont la frappe était un peu trop croisée (2). Les hommes de Ripoll monopolisaient le ballon en début de rencontre avant de desserrer l'étreinte. Les Aiglons ne donnaient guère de travail à Lecomte et tentaient surtout leur chance sur des frappes lointaines. Après le repos, les deux formations se neutralisaient, chacune essayant de faire basculer cette rencontre indécise de son côté, mais sans réussite.

Sylvain Ripoll l'entraîneur de Lorient :

"La première mi-temps n'a pas été conforme à ce qu'on souhaitait donc, pour ça, je suis déçu. Après, quand on ne peut pas gagner, il faut savoir ne pas perdre. On a été trop hésitant, pas à l'aise dans la maîtrise en première mi-temps. En deuxième mi-temps, on a su jouer plus haut, dans le sens du jeu. Mais ça reste un match moyen. On a eu quelques belles situations, Nice aussi. Si on regarde la deuxième mi-temps, on peut avoir quelques petits regrets. Dans le contenu et la maîtrise, on était largement en retrait. Il n'y a pas eu assez de variété dans nos déplacements. On a manqué de complicité aussi. En deuxième mi-temps, on s'est jeté dans la bataille et su ne pas trop s'exposer".





A lire aussi

Sur le même sujet

Inauguration centrale solaire à Baud

Les + Lus