• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Débuts de carrière en Bretagne : des emplois moins qualifiés pour des jeunes plus diplômés

L'INSEE Bretagne dévoile ce mardi, une étude qui dresse le portrait robot du marché de l'emploi. Parmi les constats, on s'aperçoit que le niveau des actifs bretons est plus élevé qu’au niveau national. Et bien souvent, les jeunes plus diplômés occupent des emplois moins qualifiés. 

Par EC.

Publiée ce jeudi, une étude de l'INSEE permet de mettre en avant les particularités du marché de l'emploi en Bretagne. Certaines professions sont surreprésentées dans la région : celles liées aux secteurs de la pêche, l’agriculture et l’agroalimentaire.


La part des actifs diplômés de formation en lien avec ces métiers est de fait plus importante qu’au niveau national. Le niveau des actifs bretons est plus élevé qu’au niveau national : plus de diplômés quel que soit le diplôme sauf pour les diplômes les plus élevés.

Des jeunes actifs plus formés que leurs aînés

Au fil du temps, quels que soient les métiers, les jeunes actifs ont un niveau de formation supérieur à celui de leurs aînés pour répondre aux besoins du marché du travail et à une technicité accrue des métiers : 85 % des débutants ont au moins un niveau bac contre moins de la moitié de leurs aînés. Pour d’autres, niveau et spécialité de formation ont évolué conjointement. L’élévation des niveaux de diplômes peut engendrer des situations de déclassement. Parmi les actifs bretons ayant moins de 5 ans d’expérience, 18 % sont plus diplômés que la majorité des actifs exerçant ce métier (contre 16 % au niveau national).

Huit métiers concentrent plus de la moitié des recrutements des jeunes débutants qui représentent 10 % des actifs en emploi et 31 % des recrutements. En début de carrière, ils n’exercent pas les mêmes métiers que leurs aînés. Ils ont souvent des emplois à durée déterminée et peu qualifiés par rapport à leur niveau de formation. Un quart des jeunes de moins de trente ans a changé de métier entre 2009 et 2010. Les personnes exerçant un métier à forte technicité ou réglementé changent rarement de métier. En revanche, pour d’autres métiers, d’importants mouvements de personnels sont constatés. Ils permettent souvent à des jeunes de s’insérer professionnellement et d’acquérir une première expérience professionnelle avant de s’orienter vers d’autres métiers.


Les départs de fin de carrière en Bretagne : un enjeu de renouvellement pour une vingtaine de professions

Le quart des emplois en Bretagne (316 000 personnes en 2009) est occupé par des actifs de 50 ans ou plus. Ils travaillent principalement dans l’administration publique, le commerce et la réparation automobile, l’enseignement, la santé ou l’action sociale. Un emploi sur deux est concentré dans 17 métiers : agriculteurs, enseignants, agents d’entretien représentent chacun 5 % de l’emploi des seniors.

La part des seniors dans chaque métier permet d’apprécier son vieillissement : employés de maison et ouvriers non qualifiés du textile et du cuir sont les plus concernés. Entre 2010 et 2020, un tiers des actifs cesserait son activité notamment dans les métiers de service à la personne. Pour les métiers à fort taux de départ, l’enjeu de renouvellement peut se poser. Il ne sera pas de même importance selon la dynamique récente de ce métier. Pour un fort taux de départ, un métier en décroissance recrutera moins qu’un autre en essor. 

Une vingtaine de métiers est concernée par un fort taux de départ associé à une croissance de ses effectifs. Les métiers des services aux particuliers et aux entreprises figurent dans cet ensemble : aides à domicile, aides ménagères, assistantes maternelles, agents de gardiennage et employés des services divers. Avec l’accroissement du nombre de personnes âgées, les besoins des particuliers pourraient s’accentuer. Toutefois, leur concrétisation en termes d’emploi reste difficile à évaluer. Les métiers de cadres et d’employés de la banque et des assurances sont également concernés.

A lire aussi

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus