L'angoisse des inondations, un an après à Quimperlé

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Aubaile/Florence Malésieux

Il y a presque un an, Quimperlé passait un réveillon les pieds dans l'eau. Les inondations de l'hiver dernier avaient occasionné des dégâts impressionnants. Depuis, ce sont surtout des travaux d'urgence qui ont été effectués.

Il y a un an, Jeannot Perrot était interviewé par toutes les télés françaises. Chez lui, l'eau était montée à 1 m 30. Son bar est même en première page du calendrier des pompiers. Depuis, il a pris quelques mesures comme mettre en hauteur les prises électriques, mais pour lui, il est inutile d'engager plus de frais pour lutter contre les inondations.


Des études ont été réalisées
 

L'association Quimperlé inondations réclame au contraire des travaux en amont de la commune pour que l'eau arrive moins vite et moins massivement.

Une étude réalisée sur 4 ans est arrivée à la conclusion que des barrages en amont coûteraient 6 millions d'euros pour réduire les crues de quelques centimètres.

Le maire de Quimperlé estime qu'il faut trouver d'autres solutions et approfondir d'abord les études. 


Ce qui a été fait depuis 

Cette année, Quimperlé a fait face à l'urgence : depuis 2 mois, des travaux de renfort des berges de l'Isole sont en cours. Des enrochements pour éviter que l'eau ne ravine les berges mais aussi des travaux de consolidation des immeubles fragilisés par les crues de l'année dernière.

C.Aubaile/F.Malésieux avec Jeannot Perrot -Patron du Brizeux/ Jean-Pierre Julou-Président Quimperlé Inondations/ Mickaël Quernez-Maire de Quimperlé


 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité