Le 196 : un nouveau numéro d'urgence pour les secours en mer

Un hélicoptère de la protection civile et une vedette de la SNSM engagés dans une opération de secours / © AFP - D. Velez
Un hélicoptère de la protection civile et une vedette de la SNSM engagés dans une opération de secours / © AFP - D. Velez

Annoncé au Salon Nautique de Paris jeudi, le 196 va permettre d'appeler depuis n'importe quel téléphone mobile un Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en mer (CROSS), 24H/24 - 7j/7, gratuitement et en direct.

Par Marc-André Mouchère

Le 196 ne remplace pas le 112 (le numéro d'urgence européen sur tout le territoire). Le 196 ne se substitue pas non plus à la VHF qui reste le moyen privilégié pour alerter le CROSS et pour rester en contact avec les moyens de secours pendant les opérations de sauvetage.

"Appeler le 196, c'est l'assurance d'être en contact avec des professionnels du sauvetage en mer capables de répondre efficacement à une demande de secours"  précise Alain Vidalies le secrétaire d'Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche


Un moyen de plus d'appeler au secours

On se souvient de la mésaventure de Florence Arthaud en 2011, tombée en mer au large du Cap Corse seule, la nuit avec son téléphone portable étanche. Elle avait du appeler son frère qui avait lui même joint les secours du CROSS-Med via la préfecture de police et le préfet de Corse...
Grâce à la géolocalisation de son téléphone portable, un bateau et un hélicoptère Dragon de la Sécurité civile avaient fini par la sauver d'une mort certaine.
 

Un moyen de plus d'être géolocalisé

Désormais le CROSS pourra sans autorisation particulière solliciter les opérateurs de téléphonie d'une demande de localisation d'une personne détentrice d'un téléphone portable.

Nous l'avons testé aujourd'hui : il n'est pas encore effectif.

Sur le même sujet

La Lorientaise 2019 : l'échauffement avant le départ

Les + Lus