Éolien à Bignan : un placement qui rapporte

À Bignan, une ferme éolienne ouverte au crowfunding
À Bignan, une ferme éolienne ouverte au crowfunding

À Bignan, la ferme éolienne vient de lancer un emprunt rémunéré auprès des particuliers. Une opportunité, pour tous, de participer au développement des énergies renouvelables et de toucher des intérêts de 3,3% !

Par Eric Nedjar

Jusque-là, le financement participatif, ou "crowdfunding", était réservé au don ou à l'achat d'actions. Depuis le 1er octobre, avec la création d'un nouveau statut d'"Intermédiaires en Financement Participatif", les particuliers peuvent faire fructifier leur épargne en prêtant aux entreprises qu'ils désirent soutenir. C'est le cas en Bretagne, pour la ferme éolienne de Bignan. En activité depuis 2009, c'est l'un des 29 parcs installés en France par la société InnoVent qui souhaite aujourd'hui récupérer  40 000 euros de fonds propres pour poursuivre son développement à l'international. Pour cela, InnoVent a fait appel à Lendosphère, première et toute jeune plateforme de Financement participatif dédiée à des projets de développement durable.

Pour soutenir le développement des énergies renouvelables

"InnoVent cherchait depuis longtemps une façon simple et directe d'associer les particuliers aux bénéfices économiques et écologiques de ses parcs éoliens. Nous sommes ravis d'avoir trouvé cette solution », explique Grégoire Verhaeghe, PDG d'InnoVent, "grâce à ces prêts, rémunérés à 3,3 % sur une période d'un an, nous pourrons couvrir nos frais de développement en Namibie, où les besoins en énergie renouvelable sont immenses !"

Tout le monde peut prêter

En une dizaine de jours à peine, 8500 euros ont été récoltés. D'autres projets sont d'ores et déjà à l'étude par les deux fondateurs de la plateforme Lendosphère, dans des domaines aussi variés que le transport, l'agriculture, l'eau...Pour des projets sélectionnés pour leur solidité économique et le sérieux de leur démarche en matière de développement durable, les prêteurs pourront investir des sommes allant de 50€ à 1 000€, avec un taux de rémunération qui lui varie en fonction des dossiers. Car même s'ils font l'objet d'une étude très approfondie, prêter ne se fait jamais sans risque.

Le financement participatif en quelques chiffres

• En France, au premier semestre 2014, seul 1% des prêts concernent des projets de santé/environnement, contre
75% pour les commerces et services
• 13h : le temps record mis par 1 700 Néerlandais pour boucler une collecte de 1,3 million € sur le site
WindCentrale pour devenir co-propriétaires d’une éolienne
• 7,8 millions de £ : la somme totale collectée auprès de 1 609 investisseurs particuliers par le site Abundance, au
Royaume-Uni, spécialisé dans les énergies renouvelables (au 19/11/2014)
• 6 : le nombre de projets d’énergies renouvelables présentés sur Citizenergy, plateforme de crowdfunding portée
par l’Union européenne. Objectif : collecter 14,6 millions d’€ d’ici 2017
• 66,4 millions d’€ : la somme récoltée par toutes les plateformes de crowdfunding françaises au premier semestre
2014

A lire aussi

Sur le même sujet

L'intersyndicale d'Ouest-France appelle à la grève

Les + Lus