Braquages dans des bijouteries : six personnes devant les Assises du Morbihan

la bijouterie de de Thoury-le Bec dans le centre-ville de Lorient
la bijouterie de de Thoury-le Bec dans le centre-ville de Lorient

Six personnes comparaissent à partir de ce lundi devant les assises du Morbihan. Elles sont accusées d'avoir braqué deux bijouteries à Lorient et à Quimper, en 2012.

Par Sylvaine Salliou

C'était le 11 février 2012 à Lorient. Deux hommes encagoulés braquent en fin d'après-midi, la joaillerie lorientaise De Thoury-Le Bec. Ils sont armés et réclament les bijoux et les montres de luxe aux deux employés pris en otage. Les malfaiteurs repartent avec 329 bijoux et 50 montres de luxe. Le préjudice s'élève à 838 000 euros. Les bijoux n'ont jamais été retrouvés.


Tentative avortée dans une bijouterie de Quimper

Le 18 mai suivant, c'est la bijouterie Gourret, rue Saint-Mathieu à Quimper, qui est également le théâtre d'une tentative de braquage. Mais les commerçants s'opposent, l'un des gérants prend le pistolet, les braqueurs s'enfuient. L'une des employés âgée de 55 ans est très choquée. Elle reste très marquée encore aujourd'hui, selon l'avocat des bijoutiers, Maître Birrien.

Après plusieurs mois d'enquête, et avec l'aide d'une trace d'ADN retrouvée sur une casquette, les policiers du SRPJ de Rennes et ceux des antennes de Brest et Quimper ont arrêté plusieurs personnes en région parisienne et à Lorient.

Parmi les braqueurs, l'ex assistante de Julien Dray

Demain, devant les Assises du Morbihan, il y a aura 6 personnes. Deux hommes âgés de 26 et 30 ans, originaires de la région parisienne, et accusés de vol en bande organisée avec arme. Deux hommes de Lorient et deux femmes, une Lorientaise et une Parisienne soupçonnés de complicité. Cette dernière a été naguère l'assistante parlementaire de Julien Dray, député socialiste. Agée de 36 ans, c'est la compagne de l'un des braqueurs présumés.

A lire aussi

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus