• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La Bretagne toujours fortement touchée par la varicelle

La varicelle est une pathologie infantile très commune et généralement sans gravité, mais qui peut devenir sérieuse chez les personnes vulnérables. / © MaxPPP
La varicelle est une pathologie infantile très commune et généralement sans gravité, mais qui peut devenir sérieuse chez les personnes vulnérables. / © MaxPPP

Le nombre de cas de varicelle en région Bretagne est largement supérieur à la moyenne nationale selon les données communiquées par le Réseau sentinelles, attentif au développement d'épidémies.

Par LH

La varicelle sévit toujours en Bretagne, qui fait partie des régions où l'activité de cette maladie est qualifiée de forte par le Réseau Sentinelles.

Sur la semaine du 10 au 16 avril, 47 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [0 ; 117]) ont été recensés en Bretagne, alors que le taux d'incidence des cas de varicelle vus en consultation de médecine générale a été estimé à 27 cas pour 100 000 habitants au niveau national (IC 95% [17 ; 37]).

Le seuil épidémique est donc largement dépassé dans la région. Le Morbihan est le département breton le plus touché par la varicelle comme le montre cette carte :

© Réseau sentinelles
© Réseau sentinelles


Que faire face à la varicelle ?

Chez l'enfant, la maladie est souvent bénigne. Même si elle est extrêmement contagieuse, elle se traite simplement.

Un enfant qui a attrapé la varicelle s'immunise contre la maladie. Devenu adulte, il y a peu de risque d'en être à nouveau victime.

Attention cependant aux adultes qui n'ont jamais attrapé la maladie. Ils risquent de graves complications comme une pneumonie varicelleuse ou des complications neurologiques.

Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus