Cet article date de plus de 4 ans

Cigarette électronique : on vapote plus en Bretagne qu'ailleurs

Une enquête sur la comparaison régionale du tabagisme et de l’usage de la cigarette électronique en France en 2014 révèle que la Bretagne est la région où l'on vapote le plus alors que ce n'est que la 7eme région en proportion de fumeurs quotidiens.
L'étude de l'INPES (Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé) menée dans le cadre du Baromètre santé 2014 est une enquête téléphonique aléatoire auprès de 15 635 individus âgés de 15 à 75 ans en métropole et de 8 163 personnes dans les DOM.

La Bretagne : la plus grande proportion de fumeurs de cigarette électronique

L'étude révèle que les vapoteurs sont plus nombreux en Bretagne (prévalence de 8%), loin devant nos voisins des Pays-de-la-Loire qui ferment la marche en métropole. Les enquêteurs relèvent que la Bretagne présente aussi le nombre de boutiques spécialisées par habitant le plus élevé.
© Capture image étude INPES

Au contraire, la cartographie de l’offre de tabac (nombre de bureaux de tabac rapporté au nombre d’habitants) ne coïncide pas réellement avec les résultats observés en matière de prévalence tabagique. 
Sur ce point la Bretagne arrive en 7eme position des régions en France avec un taux de 29,1 fumeurs quotidiens de 15 à 75 ans.

Bretagne : la plus forte envie d’arrêter de fumer

L'étude de l'INPES présente également une comparaison régionale de l'envie d'arrêter de fumer et des tentatives d'arrêt. Là aussi, la Bretagne se distingue comme étant la région où les fumeurs sont les plus nombreux à avoir l'envie d'arrêter de fumer. Selon les enquêteurs, ce constat serait à mettre en relation avec la plus forte proportion d’utilisateurs de cigarette électronique, qui pourrait constituer un outil d’aide à l’arrêt du tabac. C'est également le territoire où les expérimentations de cigarette électronique sont les plus élevées parmi les jeunes de 17 ans.

Les conclusions de l'enquête de l'INPES :

Enquête INPES sur tabagisme régional


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société