Compteurs électriques Linky : des communes bretonnes assignées en justice pour avoir refusé leur installation

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emilie Colin

Plouguerneau et Cast ont prononcé des délibérations contre l’installation de ces nouveaux compteurs qui transmettent automatiquement les relevés. Les deux maires sont assignés en justice par Enedis (ex-ERDF).

La grogne monte autour de l'installation des compteurs électriques Linky, prévue dans le cadre de la loi de transition énergétique publiée en août 2015. Ce dispositif permettrait entre autres aux usagers de mieux mesurer et connaître leur consommation. Deux millions d'entre eux doivent être posés en Bretagne, d'ici 2020. 

Depuis le début des poses, la contestation gagne du terrain. Les habitants et les communes se regroupent en collectif pour refuser ces nouveaux compteurs. Beaucoup regrettent le manque d'information autour des effets potentiellement nocifs des ondes dégagées par le système de transmission des données.

Des communes bretonnes assignées en justice 


Malgré plusieurs refus notifiés par courrier, des particuliers ont vu leur compteur changé, sans avoir été prévenu du passage de techniciens. Enedis, ex-ErDF vient d'assigner devant le tribunal administratif deux maires finistériens : ceux de Plouguerneau et de Cast, lesquels ont prononcé des délibérations s’opposant à ces installations. Le maire de Cast y voit une tentative d'intimidation et ne décolère pas. 

durée de la vidéo: 02 min 01
Installation des compteurs Linky : l'opposition grandit en Bretagne