Coronavirus en Bretagne. 3 décès et 38 nouveaux cas de Covid-19 en 24h ce 31 juillet. Nos courbes

Ce vendredi 31 juillet, 38 nouveaux cas de Covid-19 ont été confirmés, par test PCR, sur une journée en Bretagne. L'Ille-et-Vilaine connait toujours la plus forte hausse. 3 nouveaux décès sont à déplorer sur la région des suites de l'épidémie.

Illustration du coronavirus, Covid-19 - Mars 2020
Illustration du coronavirus, Covid-19 - Mars 2020 © MaxPPP

38 nouveaux cas du coronavirus ont été testés et confirmés dans la région Bretagne en 24h à 16h ce vendredi 31 juillet.

D'après Santé Publique France, 45% des cas positifs au niveau régional, sur la semaine 22 au 28 juillet, concernent la tranche d’âge des 18-25 ans.

Les jeunes personnes concernées ont une activité sociale forte, ce qui rend probable une dissémination dans leur entourage et sur le territoire. Les autorités et corps médical encouragent vivement à poursuivre les gestes barrières durant cette période estivale.

Si cette tranche d’âge est le plus souvent asymptomatique, une fois contaminée, elle transmet toutefois le virus et expose ainsi les populations les plus fragiles. 

 

 

Maintenir l'effort

3 nouveaux décès sont à déplorer sur la région des suites de l'épidémie de Covid-19.

La Bretagne dénombre 331 personnes décédées des suites du coronavirus au 31 juillet.

Depuis le début de la pandémie :

Concernant la situation dans les Ehpad, 84 établissements ont déclaré au moins 1 cas confirmé et testé.

 

 

3810 : le nombre de cas de coronavirus au 30 juillet


Le dénombrement des cas intègre les données de Santé publique France qui comptabilisent les résultats des analyses (test PCR) effectuées par l’ensemble des laboratoires publics ainsi que ceux de l’ensemble des laboratoires privés.

Cliquez sur les départements pour en connaître le nombre de cas confirmés.


38 personnes nouvellement testées positif au Covid-19 en 24h

Appuyez sur Replay pour observer l'animation.

 

Auxquelles s’ajoutent :


Observations

Le département d’Ille-et-Vilaine connaît une augmentation régulière de cas confirmés depuis plusieurs jours. Le taux d’incidence départemental est proche des 15 pour 100 000 habitants (le seuil de vigilance est fixé à 10 pour 100 000 habitants) avec un taux de positivité des tests réalisés de 2,5 %.

Sur cette analyse, Santé publique France a classé le département d’Ille-et-Vilaine à un niveau orange dit de « vulnérabilité modérée », comme d’autres territoires métropolitains tels le Nord-Pas-de-Calais, la Sarthe, les départements d’Île-de-France, les Vosges, la Haute-Savoie, les Alpes maritimes.

Les personnes de 18-25 ans représentent près de la moitié des cas (48%) dans le département. Leur taux d’incidence  entre le 22 et le 28 juillet s’élève à 66,3 pour 100 000 et leur  taux de positivité à 6,8 %. Les jeunes personnes concernées ont une activité sociale forte, ce qui rend probable une dissémination dans leur entourage et sur le territoire.

Par ailleurs, l’ensemble des autres indicateurs ne montre pas de dynamique à la hausse, indiquant que la gravité des cas est limitée.
 

Point sur la situation dans les hôpitaux

 

En  Bretagne, le nombre de malades du Covid-19 admis en réanimation reste bas avec une baisse entamée il y a maintenant près de quatre mois (6 avril). Ils sont au nombre de 4 dans les services des hôpitaux de la région. Au pic, ils étaient 138.
 


Au 31 juillet, 8 malades sont retournés chez eux depuis le 28 juillet, portant à 1300 personnes le nombre de patients ayant pu sortir de l'hôpital.

Certains d'entre eux poursuivent leurs soins à domicile.
 

 

Les tests


La levée progressive du confinement s’accompagne d’une augmentation massive des tests de dépistage pour toutes les personnes qui présenteraient des symptômes et toutes celles qui auraient été en contact avec des personnes malades.

Des campagnes spécifiques sont également menées auprès des publics identifiés : personnes vulnérables, résidents des structures d’hébergement collectif et personnels exerçant dans ces établissements.

Ces tests diagnostiques virologiques (RT-PCR) permettent de détecter la présence du virus via un prélèvement par voie nasale.

Depuis le 4 mai 2020, 122 649 tests PCR ont été réalisés en Bretagne, dont 27 765 sur la dernière semaine, du 20 au 26 juillet 2020, soit une évolution de 35,5 % par rapport à la semaine précédente.  
 

Voici la répartition :


La situation en France et à l'étranger


Voici le nombre de personnes actuellement en réanimation ou soins intensifs pour COVID-19 en France.
 


La Direction générale de la santé, met à jour une évolution au niveau national de l'évolution de l'infection au coronavirus. Le graphique ci-dessous, permet de comparer la présence de cas confirmés dans les différentes régions françaises, ainsi qu'à l'étranger. 

Utilisez les options de la carte pour affiner le détail - la mise à jour peut mettre un petit délai.
 

 

Le virus ne circule pas seul : restez vigilant


C’est nous tous qui le véhiculons. Les mesures suivantes sont des mesures de bon sens pour préserver votre santé et celle de votre entourage.
 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter