Coronavirus : où en est-on de l'épidémie ? Un épidémiologiste nous répond

Pascal Crépey est épidémiologiste à l'Ecole des hautes études en santé à Rennes. Il estime que le virus est contrôlé, mais il faut maintenir notre vigilance vis à vis des gestes barrières  pour rester dans cette situation favorable.
 
Pascal Crépey sur le plateau de France 3 Bretagne
Pascal Crépey sur le plateau de France 3 Bretagne © FTV

Pascal Crépey est épidémiologiste à l'Ecole des Hautes Études en Santé publique de Rennes (EHESP). Il était l'invité du journal régional de France 3 Bretagne ce dimanche. 

Il affirme que le risque est encore là mais que l'épidémie est sous contrôle. Alors cela signifie-t-il que dans un mois on pourra enlever nos masques de protection et ne plus utiliser le gel hydro alcoolique ? L’épidémie est-elle en train de s’éteindre ? 

 

Pourtant il y a des facteurs inquiétants : l'épidémie qui rebondit en Chine et qui fait rage en Amérique du sud. Alors n'y aura t-il pas aussi un rebond en France ? Peut on parler de saisonnalité pour le Covid 19 ?

"Le risque est toujours présent, mais les mesures que l'on utilise en France fonctionnent. Donc il ne faut pas comparer la situation ici avec des pays comme les U.S.A, la Chine ou l'Amérique du Sud ou les contextes sont différents. Il faut garder en tête que ce n'est pas magique et que les résultats que nous obtenons sont vraiment liés aux gestes barrières mis en place ici, et aussi tous les efforts faits par les Français et par les autorités de santé comme Santé publique France et les Agences Régionales de santé, pour que le virus soit contrôlé.

Mais attention il faut maintenir cette vigilance pour rester dans cette situation favorable. Car le virus peut revenir, avec un risque accru pendant l’automne et au début de l’hiver prochain. Un regain de transmission du virus pourra être observé en même temps que l'épidémie de grippe. Il faut donc conserver ses gestes barrières et rester vigilant."

Le relâchement n'est donc pas de mise concernant les gestes barrières pour le moment, même si un assouplissement des mesures de confinement est entrée en vigueur ces dernières semaines. Et conserver ces gestes barrières dans nos habitudes quotidiennes est un atout indispensable pour lutter contre le virus. Surtout si celui-ci devient saisonnier.  

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société