Coronavirus : l’obligation du port du masque prolongée à Rennes, Saint-Malo, Cancale, Vitré et Quimper

Porter le masque reste obligatoire dans certaines villes bretonnes. C'est le cas de Quimper, Rennes, Vitré, Saint-Malo et Cancale. Ainsi en ont décidé les préfets des départements concernés au vu de la situation sanitaire.

© Christophe Rousseau - France Télévisions
La préfète d’Ille-et-Vilaine, Michèle Kirry prolonge l’obligation de porter le masque jusqu’au 31 octobre dans les espaces publics identifiés comme zones à forte densité de population. Le masque reste obligatoire dans certains quartiers de Rennes, Saint-Malo, Cancale et Vitré. Sont concernés également l’ensemble des marchés de plein air, des salons et foires en extérieur ainsi que des braderies et brocantes du département. Cette obligation ne s’applique pas aux utilisateurs de deux-roues non motorisés et dans les véhicules motorisés.
 

Quimper


Depuis le 4 août 2020, le port du masque est obligatoire sur l'espace public, dans le quartier piétonnier du centre-ville de Quimper. La situation sanitaire restant préoccupante dans le département, le préfet du Finistère, Philippe Mahé, en accord avec la maire de Quimper, Isabelle Assih, a décidé de prolonger cette mesure.
 

Peines encourues


A noter que sur tout le territoire national, le masque reste obligatoire dans les transports publics et les lieux clos recevant du public. Pour rappel, le non-port du masque dans les espaces où celui-ci est obligatoire par décret ministériel ou arrêté préfectoral est puni d’une contravention de 135€ et 1 500€ en cas de récidive. La répétition de cette infraction à quatre reprises en 30 jours rend son auteur passible de 6 mois de prison et 3 750€ d’amende.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société