• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Cooperl rachète la marque Jean Caby pour 800 000 euros aux enchères

La Cooperl est le groupe coopératif breton numéro un français du porc. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE / DAVID ADEMAS
La Cooperl est le groupe coopératif breton numéro un français du porc. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE / DAVID ADEMAS

La coopérative bretonne Cooperl, spécialisée dans le porc, a racheté mardi la marque Jean Caby, spécialiste de la saucisse cocktail liquidée en 2018, 800 000 euros aux enchères à Amiens, a-t-on appris mercredi auprès du groupe.

Par L.H avec AFP

"Cooperl a obtenu la cession de la marque, ça permettra à Cooperl de commercialiser des produits sous la marque Jean Caby. C'est uniquement un rachat de marque, il n'y a pas d'actifs immobiliers", a indiqué mercredi une porte-parole du groupe Cooperl.

Cooperl, qui emploie 7 000 salariés et réalise deux milliards d'euros de chiffre d'affaires, a remporté la vente face à deux autres concurrents du même secteur, dont les noms n'ont pas été rendus publics.

"Nous avons vendu le portefeuille de marques Jean Caby. Il s'agit des marques avec et sans logo. La mise à prix était de 100 000 euros et l'adjudication de 800 000 euros", a précisé la société de vente aux enchères Arcadia, dont le commissaire priseur Frédéric Delobeau a été nommé par le Tribunal de commerce de Lille Métropole.

Cooperl devra désormais faire les démarches auprès de l'Institut national de la propriété industrielle (INPI) pour effectuer le changement de propriété.

Des emplois en Bretagne ?

"Cooperl n'a jamais été sur les rangs pour reprendre l'entreprise (quand elle était en redressement, ndlr), ils n'ont pas besoin d'une capacité de production : ils vont relancer leur propre production grâce à la marque Jean Caby", analyse Me Ralph Blindauer, qui défendait les salariés de Jean Caby. "Ça ne créera aucun emploi, ou peut-être quelques-uns en Bretagne".

Jean Caby, société centenaire installée dans la métropole lilloise et qui appartenait depuis 2012 à la société américaine Foxlease food, a été liquidée en juin 2018, faute de repreneur, entraînant le licenciement des 232 salariés. Selon Mouloud Amara, ancien délégué CGT, une cinquantaine d'entre eux ont retrouvé du travail, en CDD ou CDI.

L'entreprise, qui se targuait d'avoir été la première société européenne à commercialiser des produits sous vide en 1951, avait créé son produit emblématique, la saucisse cocktail, en 1986.

Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus