Dinan : L'habit ne fait pas le viol

Publié le Mis à jour le

L' Espace femmes, au sein de l'association Steredenn à Dinan accueille toute l'année celles qui ont besoin d'aide. Ces femmes ont eu l'idée d'une exposition originale : de simples vêtements accompagnés de textes courts, témoignages de victimes de violences.

L'association Steredenn à Dinan, dispose de locaux sur 3 niveaux pour offrir à tous de l'aide sociale. Hommes et femmes, y trouvent une bibliothèque, des animateurs et des bénévoles pour du conseil en logement, orientation, formation professionnelle et aussi un peu de chaleur humaine à travers des activités en salle.


Ouverture d'esprit et solidarité

Le Pôle Femmes occupe le premier étage. On y trouve de l'aide administrative et des services dont un dressing, une boutique solidaire et un atelier couture. Ici, les femmes peuvent venir partager un temps de sympathie en faisant des activités, sophrologie, yoga ou tricot.  Elles peuvent aussi trouver de l'écoute et du soutien quand elles se trouvent confrontées à des situations de violences, parfois très graves.

Le standard de l'association reçoit beaucoup d'appels à l'aide. En 2017, 3000 personnes ont pris contact (80% de femmes et 15 % d'hommes ), 2500 sont venues sur place en premier accueil. Sur l'année environ 500 femmes sont suivies, victimes de violences conjugales et/ou sexuelles. Les personnes peuvent aussi être orientées en externe et disposer de conseils juridiques.


Une expo qui sort de l'ordinaire

Ce 8 mars, l'Espace-femmes s'est déplacé en proximité du milieu rural à La Vicomté-sur-Rance avec l'association Steredenn pour présenter une exposition : " L'habit ne fait pas le viol". Il s'agit de simples vêtements accompagnés de textes courts, des témoignages de victimes de violences sexuelles qui expliquent la tenue qu'elles portaient au moment des faits.

" Le but c'est de lutter contre tous les préjugés et stéréotypes liés à la culture du viol. Une culture qui dé-responsabilise l'agresseur et culpabilise la victime" nous explique Emilie Osternaud, l'animatrice du pôle Espace Femmes


Changer les comportements par une prise de conscience

Viol conjugal, harcèlement de rue et autres violences sexistes, tous les milieux peuvent être concernés. Annie Ollagnier, la responsable du pôle Espace Femmes travaille elle aussi à faire prendre conscience de la réalité du harcèlement dans notre société : " L'idée c'est de faire mesurer à chacun et chacune que le harcèlement ça ne se passe pas que dans les grandes villes. De voir comment les habitants en zone rurale se positionne, c'est quoi le harcèlement pour eux ?!"

En ce jour dédié aux droits des femmes, ces questions sont abordées notamment lors d'un ciné-débat dans la salle municipale. Une soirée pour échanger et agir sur les mentalités. Ensuite l'exposition sera encore visible jusque fin mars à Dinan.

durée de la vidéo: 02 min 02
L'habit ne fait pas le viol ©France 3 Bretagne