Ferme géante de saumons. "Avec 8 000 tonnes par an, l'échelle de ce projet est délirante", analyse un spécialiste

Publié le
Écrit par Quentin Cezard

Le projet de ferme aquacole de Plouisy est-il un projet réaliste et viable ? Nous avons posé la question à un ingénieur aquacole. L'échelle du projet est "délirante" à ses yeux. La société norvégienne Smart Salmon prévoit de produire 8 000 tonnes de Saumon par an sans garantir la ressource en eau nécessaire.

"L'échelle de ce projet est délirante, nous annonce d'office un responsable aquaculture dans une grande entreprise du secteur qui souhaite rester anonyme. On y croit pas du tout à ce modèle proche de celui de la ferme des milles vaches." 

Le projet de ferme aquacole de Plouisy est encore dans les cartons mais il fait déjà beaucoup de vagues... Du maire de la commune qui n'a pas envie " de travailler avec des amateurs", aux manifestants qui s'opposent au projet de Smart Salmon de produire 8 000 tonnes de Saumon par an, il y a des doutes sur sa réalisations. Des doutes et interrogations qui sont partagés par des professionnels de l'élevage de saumon.

Stress hydrique important

"On sait où il y a de l'eau et on sait où il y en pas, développe l'ingénieur aquacole. On peut développer ce type de projet dans les Alpes ou dans les Vosges mais certainement pas à Boulogne ou en Bretagne. Nous sommes là sur un territoire avec un stress hydrique important. Je comprends que les gens se posent des questions." 

Pour pouvoir produire ces 8 000 tonnes de poissons chaque année, le porteur de projet de Plouisy annonce un besoin quotidien de 600 m3 d'eau d'apport. Un chiffre très faible pour lui. "Aujourd'hui les fermes en circuit fermé produisent entre 500  et 2000 tonnes de saumon par an avec un besoin en eau déjà conséquent malgré un degré de recirculation avancé (entre 500 et 2000m3/jour)."

Smart Salmon annonce donc produire 8 fois plus de Saumon avec 10 fois moins d'eau que leurs concurrents. "Pour cela il faudrait une technologie ultra fiable et ultra cher. Est ce tenable ? A quel coût ? Quelles sont les garanties de qualité et de bien-être animal avec des quantité gigantesque comme celle là ? Cela fait plus de 10 ans que j'exploite des fermes aquacoles, on sait le faire mais pas à cette échelle là. Financièrement je reste dubitatif sur la viabilité du système."

"Une seule ferme aquacole dans le monde produit 10 000 tonnes de Saumon aux Etats-Unis avec des taux de mortalité des poissons élevés. Ils sont aujourd'hui en grande difficulté financière.

D'autres projets de fermes aquacoles géantes contestés 

D'autres projets de "ferme usine", comme les appellent les opposants, dans le milieu de l'aquaculture existent ailleurs en France notamment du côté de Bordeaux. Nos confrères de France 2 sont revenus sur le projet de Pure Salmon à Verdon-sur-mer dans l'estuaire de la Gironde. Encore une fois de nombreuses interrogations existent sur la viabilité du projet et sur ses effets sur la nappe phréatique et l'environnement.

En France, le deuxième espace maritime mondial, près de deux tiers du poisson est importé. Les Français mangent  2,7 kilos de saumon par an et raffolent du Cabillaud, du thon, des crevettes... des poissons qui ne sont pas ou peu produites localement.  

Modernisation des méthodes traditionnelles d'élevage 

Face à ce constat, l'idée de Smart Salmon et d'autres entreprises du secteur est donc de produire du saumon d'élevage localement avec une meilleure traçabilité du produit et un meilleur bilan carbone qu'un saumon élevé en Norvège, emballé en Pologne et vendu sur nos étals.

En France, il y a essentiellement des fermes aquacoles de truites en circuit ouvert. "Ils détournent l'eau d'une rivière ou de forage, la mettent dans les bassins puis la rejettent après peu ou pas de traitements dans la rivière", explique l'ingénieur aquacole. Les professionnels du secteur comme Smart Salmon modernisent ces méthodes traditionnelles en circuit fermé en traitant l'eau et en la réutilisant.

"Il y a un système qui fonctionne avec des modèles autour de 500 à 2 000 tonnes standardisés. Nous arriverons peut être dans 5 ans à produire 5 000 tonnes. Mais il ne faut pas essayer de courir un marathon quand on vient à peine d'apprendre à marcher..."

Les dirigeants du groupe Smart Salmon rappellent que la production ordinaire de saumons a une empreinte carbone dix fois moindre que celle de la viande rouge. Sur son site, l'entreprise évoque un projet vertueux à quatre heures de Paris et proche des marchés d'Europe centrale. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité