Ralliement de Dupont-Aignan à Le Pen : deux candidats Debout la France aux législatives se retirent

Nicolas Le Caroff a renoncé à sa candidature aux législatives de Guingamp sous l'étiquette Debout la France suite au ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen. / © France 3 Bretagne
Nicolas Le Caroff a renoncé à sa candidature aux législatives de Guingamp sous l'étiquette Debout la France suite au ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen. / © France 3 Bretagne

Le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) à Marine Le Pen, candidate du Front national pour le second tour de l'élection présidentielle, a suscité de nombreuses réactions. Dans les Côtes-d'Armor, deux candidats Debout la France aux législatives ont décidé de retirer leur candidature.

Par LH

"Nicolas Dupont-Aignan a officialisé son soutien à Marine Le Pen au deuxième tour de l'élection présidentielle. Cette position, je la juge inacceptable. Je suis sidéré" a indiqué Nicolas Le Caroff. 

Alors qu'il était candidat Debout la France (parti de Nicolas Dupont-Aignan, ndlr) aux législatives dans la circonscription de Guingamp (Côtes-d'Armor), le jeune homme a décidé de se retirer "du mouvement gaulliste" et de "renoncer à [s]a candidature sous l'étiquette Debout la France".

François Yu-Yueng a également fait le choix de ne plus être candidat aux législatives sous l'étiquette Debout la France dans la circonscription Lamballe-Loudéac, depuis la ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen

Le Parti 'Debout la France' va sûrement se couper en deux

Samedi 29 avril, le secrétaire départemental "Debout la France" en Ille-et-Vilaine, Jean-Jacques Foucher, a déclaré que selon lui Nicolas Dupont-Aignan aurait dû adopter la même attitude "que Jean-Luc Mélenchon, par exemple" c'est-à-dire "de ne pas donner de consigne de vote. Cela avait d'ailleurs été la position habituelle de Nicolas Dupont-Aignan. Il fallait laisser les gens se décider en conscience".

Pour Jean-Jacques Foucher, cette prise de position du maire d'Yerres en faveur de la candidate du Front national a créé un clivage chez les électeurs de Nicolas Dupont Aignan, qui a obtenu 4,4% des suffrages au premier tour de l'élection présidentielle en Bretagne. "Les militants sont certainement déboussolés pour certains, d'autres acquiescent. On est sur une ligne de fracture. Le Parti 'Debout la France' va sûrement se couper en deux" a-t-il indiqué.


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

8ème de finale de la Coupe de la Ligue : Rennes - Marseille

Près de chez vous

Les + Lus