Extraction de sable : une suspension maintenue

Plus de 2 000 opposants à l'extraction de sable en baie de Lannion forment un SOS - 13/08/2017 / © M. Sicard-Cras
Plus de 2 000 opposants à l'extraction de sable en baie de Lannion forment un SOS - 13/08/2017 / © M. Sicard-Cras

Le décret autorisant l'extraction de sable en baie de Lannion (Côtes d'Armor) reste suspendu. C'est ce qui ressort de la réunion de ce mercredi entre la délégation Trégoroise d'élus et d'associations opposés au projet et les conseillers du ministre de l’Économie et des Finances à Bercy.

Par Thierry Peigné

C'est un maintien de la suspension du décret autorisant l'extraction de sable ou plus précisément "l'engagement qu'il n'y a pas de décision pour une reprise de l'extraction", qu'on obtenu les élus et opposants trégorois à Paris ce mercredi 30 août de leur réunion au ministère de l'Economie. Une réunion cruciale car se tenant à deux jours de la fin théorique de la suspension du décret.

Réaction du président de la communauté de Lannion
Joël Le Jeune, président de Lannion-Trégor Communauté / Images : France 3

Une consultation à chaque nouvelle étape du dossier

L'extraction du sable de la dune sous-marine destinée à amender les terres agricoles avait été suspendue en septembre 2016 par la Compagnie armoricaine de navigation (CAN), la société qui avait été autorisée par décret de septembre 2014 à exploiter la concession au large de Lannion, dans les Côtes d'Armor. Un feu vert avait donné par le ministre de l'Economie de l'époque : Emmanuel Macron. 

Lors de la réunion de ce mercredi, aucun calendrier n'a été établi et les conseillers du ministère ont eu "un discours de prudence", les équipes nouvelles du gouvernement "s'appropriant" le dossier. Ces dernières vont très prochainement rencontrer les responsables de la CAN. Ils ont assuré aux opposants qu'ils seraient concertés à chaque étape du dossier. 

Réaction du député de Lannion
Eric Bothorel, député de la circonscription de Lannion (22) / Images France 3


Une détermination et une mobilisation intacte

Les opposants ont tenu à rappeler au ministère que leur détermination à aboutir à une abrogation totale et définitive de ce décret restait intacte.

"Si des signes de reprise potentielle de l'extraction se font sentir, nous appellerons aussitôt à une nouvelle mobilisation massive". Le 13 août à Trébeurden, les opposants avaient rassemblés plus de 2 000 personnes pour lancer un nouveau SOS afin de sauver leur sable.

Sur le même sujet

Brest : sept ministres dont Édouard Philippe attendus ce vendredi

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne