• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Paimpol : quatre ans de prison pour le casse du CMB

Casse du Crédit Mutuel de Bretagne de Paimpol - 13/08/2013 / © Maxppp - PhotoPQR - Le Télégramme - ARM
Casse du Crédit Mutuel de Bretagne de Paimpol - 13/08/2013 / © Maxppp - PhotoPQR - Le Télégramme - ARM

Ce mardi 20 février, le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc a condamné les auteurs du casse du Crédit Mutuel de Paimpol (Côtes-d’Armor) à de la prison ferme. Ils avaient fait main basse sur la recette du festival du Chant de marin, le 13 août 2013.

Par T.P.

Dans son jugement rendu ce mardi, le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc a condamné Alain Le Bellec, l'auteur principal du casse, à quatre ans de prison. Son fils cadet, écope d’une peine de 30 mois d'emprisonnement. Le benjamin est condamné pour sa part à 18 mois avec sursis. La compagne d'Alain Le Bellec prend 18 mois dont 12 avec sursis. Quant au fils aîné, il a été relaxé, alors qu'il était poursuivi pour recel.

La recette du festival du Chant de marins

Plus de 431 000 €. Voilà le joli montant du casse de ce mardi 13 août 2013. Une somme conséquente dérobée au Crédit Mutuel de Bretagne de Paimpol, liée aux recettes du festival du Chant de marin qui s'était terminé la veille.

Ce jour-là, les cambrioleurs avaient découpé la boîte de dépôts réservée aux professionnels, créant un trou en forme de rectangle juste assez grand pour y passer un bras. Ils n'avaient eu qu'à se servir, ramassant chèques et dépôts en espèces.

Durant plusieurs mois, les enquêteurs avaient piétiné, n'ayant aucune piste réelle. Les malfaiteurs avaient eu soin d'éliminer toute trace et empreinte en aspergeant les lieux d'eau de javel.

Un témoignage anonyme relance l'enquête

Mais fin 2014, les enquêteurs reçoivent un témoignage anonyme indiquant le nom d'un suspect. Une information qui les mènera à l'interpellation de l'auteur principal et des membres de sa famille impliqués.

Seule une partie de l'argent sera retrouvée, l'autre ayant été "flambée" selon l'auteur principal des faits.

Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus