Abondance record, inflation, crise du gasoil. La coquille Saint-Jacques sera-t-elle plus abordable en 2023 ?

Les populations de coquilles Saint-Jacques ont atteint un nouveau record d'abondance cet été en baie de Saint-Brieuc. La saison 2023 commence donc sur de bons auspices même si les pêcheurs sont fortement inquiets. Entre la hausse des coûts du gasoil et l'inflation qui explose, il n'est pas certain que la coquille soit plus abordable cette année.

"D'habitude, il y a de l'excitation, mais cette année on ne sent pas l'effervescence." Ce lundi matin pour le lancement de la saison 2023 de la coquille Saint-Jacques, Jean Michel Le Hégarat, commandant de la Margouille, n'est pas à la fête.

Pourtant tous les voyants sont au vert pour faire une année exceptionnelle. Les populations de coquilles Saint-Jacques ont atteint un nouveau record d'abondance cet été en baie de Saint-Brieuc et leur deuxième plus haut niveau depuis 50 ans en baie de Seine, selon les évaluations scientifiques dévoilées mardi par l'Ifremer.

30% d'augmentation de la biomasse

Dans la baie de Saint-Brieuc, la biomasse totale, c'est-à-dire la quantité de coquilles Saint-Jacques qui ont atteint la taille minimale réglementaire de 102 mm, est de 61.300 tonnes, en hausse de 30% par rapport à une année 2022 déjà exceptionnelle. Cette biomasse pourrait même atteindre 78.200 tonnes à la fin de l'année.

Les Bretons mettent tous les atouts de leur côté pour démarrer la saison sur les chapeaux de roues. Doublement du temps de pêche pour les 15 premiers jours, autorisation spéciale de pêcher directement, dès le premier jour, dans le gisement principal de la baie de Saint Brieuc.

Objectif : s'assurer un début de marché concurrentiel. Notamment face aux Normands. "On va pouvoir commencer avec des belles coquilles du gisement principal, se réjouit Michel Le Hégarat. Cela va faciliter le démarrage des ventes."

Baisse de 10 centimes

Autre atout pour la coquille bretonne : Les organisations de producteur ont fixé l'ordre d'achat des coquilles à 2 euros 30 le kilo contre 2 euros 40 l'an passé. 10 centimes de moins donc. Une façon d'inciter les consommateurs et les professionnels à acheter la coquille de Saint-Brieuc. Encore faut-il que les grandes et moyennes surfaces jouent le jeu.

Mais si la ressource est là, quid des ventes à venir ? En pleine crise économique, alors que l'inflation est au plus haut, les consommateurs seront-ils au rendez-vous ? Interrogations également sur les marges possibles pour les pêcheurs. La profession est inquiète par l'augmentation des coûts du gasoil et la fin des aides à l'achat.

La coquille Saint-Jacques représente près de 70% du chiffre affaire annuel de patron de la Margouille.

8200 tonnes pêchées en 2022-2023

Lors de la saison 2022-2023, 8200 tonnes de coquilles ont été pêchées dans la baie de Saint Brieuc. Un record. Mais en avril 2023, les cours se sont effondrés mettant fin prématurément à cette campagne de pêche.

Avec l'abondance historique de la coquille et les mesures prises pour favoriser un bon lancement de la saison, 2023 pourrait être une année exceptionnelle. Et ainsi peut-être permettre de baisser les prix de la coquille pour le consommateur. Fin de la saison de pêche : le 14 mai 2024.

(Avec AFP et Maylen Villaverde)

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité