En baie de Saint-Brieuc, les travaux du parc éolien reprendront à partir du 22 février

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Jauneau .

Les travaux du parc éolien en baie de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) reprendront à partir du 22 février 2022, en fonction des conditions météorologiques. hier lundi 14 février, à l'occasion de l'Instance de Suivi et de Concertation, Ailes Marines, le porteur du projet, a présenté le bilan des travaux menées depuis 2021 et dévoilé son calendrier jusqu’à la fin du chantier prévu en 2023.

La 11eme instance de concertation et de suivi s’est déroulée hier après-midi , en présence des représentants d'Ailes Marines, de pêcheurs, de scientifiques et des autorités territoriales et maritimes. La société porteuse du projet a dévoilé les détails des travaux à venir en mer. 

Point des travaux de 2021

Les travaux de construction réalisés l’an passé ont permis le pré-tranchage de 22 km qui servira à l’ensouillage des câbles reliant les 62 éoliennes entre elles. Ailes Marines   assure que six stations ont été forées dont deux ont été installées.  Le porteur du projet assure que le forage sur le sol dur est une réussite technique malgré des casses répétées.

"Nous avons pris un peu de retard mais on va pouvoir le récupérer entièrement en 2023 avec L'installation des pieux et en parallèle de l'installation des câbles électriques , des fondations et des éoliennes. nous confirmons que la mise en service du parc éolien se fera fin 2023" a expliqué Emmanuel Rollin d'Ailes Marines.

Et dès Février 2022 ?

Les travaux recommenceront donc le 22 février 2022 si les conditions météorologiques le permettent. La base de la sixième sous-station électrique, en cours de finalisation à Anvers, est prête à la recevoir. Elle devrait être en place au plus tard en juin. Le pré-tranchage, le forage et mise en place des pieux supportant les   jackets  (fondations) va se poursuivre en mars.   « Pour ce faire, le navire   Aeolus  sera équipé d’une quatrième foreuse qui permettra une rotation du matériel selon la topologie des sols » , souligne Emmanuel Rollin, le vice-président.

Du côté du dialogue avec les pêcheurs de la baie, avec lesquels les relations restent tendues, Ailes Marines a réitéré son engagement pour que le parc soit "pêchable" et que les impacts sur la ressource soient minimes.

Premier contrat de compensation pour un armement de pêche de la Baie

Par ailleurs, selon nos confrères du Télégramme, un armement a signé un contrat de compensation avec Ailes Marines . Il couvre les campagnes de pêche de 2021 à 2023.La flottille fait partie de celles dont le chiffre d'affaires est le plus impactée parmi ceux des bateaux qui pêchaient dans la zone du parc éolien et dont l'accès leur est interdit le temps des travaux. D'autres pêcheurs exposés à cet effet de gêne peuvent prétendre à une compensation forfaitaire. Ailes Marines a provisionné 10 Millions  d'euros au total dans ce sens.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité