• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Luis, atteint de trisomie 21, prépare sa rentrée à l'école

Luis prépare sa rentrée à l'école maternelle de Hillion / © France.TV
Luis prépare sa rentrée à l'école maternelle de Hillion / © France.TV

Dans le cadre de la journée mondiale de la Trisomie 21, Luis, un petit garçon dont le handicap a été détecté à la naissance, s'est rendu dans l'école où il fera sa rentrée en septembre prochain à Hillion dans les Côtes d'Armor.

 

Par Fabrice Leroy avec Benoit Thibaut


Jusqu'à présent, c'est surtout avec son grand frère Lenny que Luis joue mais dans quelques semaines il aura trois ans et à la rentrée de septembre, il fera ses premiers pas à l'école.
 

Une rentrée scolaire préparée


Une étape très importante pour ses parents qui l'ont anticipé dès qu'ils ont su que Luis était atteint de trisomie 21, juste après sa naissance. Comme la plupart des enfants trisomiques de son âge, Luis ne marche pas encore, ne maitrise pas le langage, mais une place l'attend à l'école St-Joseph de Hillion dans les Côtes d'Armor.

Pour sa professeur, ses futurs camarades ne se posent pas les questoins que peuvent avoir les adultes : "Je leur ai juste dit que Luis mettait plus de temps à apprendre les choses. Marcher, parler. Ils ont hâte de le voir en classe".  

Ses futurs copains savent déjà qu'il n'est pas tout à fait comme eux. Confronté au handicap d'autres élèves dans l'établissement, ils ont déjà développé une forme de bienveillance.

Il faut leur expliquer, mais une fois rassuré que cette maladie n'est pas contagieuse ils veulent déjà jouer avec lui

Ce travail en amont doit permettre une meilleure adaptation de Luis à ce nouvel environnement, et ainsi favoriser son développement futur.

Pour Stéphanie, sa maman, il faut faire de sa différence un atout : "C'est avec la différence que l'on apprend et cela sera bénéfique pour tous les enfants ainsi que pour les professionnels." 

Une différence que les enfants de l'école n'ont pas manqué de cultiver en portant des chaussettes dépareillées, le symbole de cette journée de la trisomie.
 


En mars 2016 nous avions déjà rencontré le petit Luis


En France, un bébé sur 8 000 naît avec une trisomie 21. Luis est le cas sur 8 000 à être né sans prévenir avec un chromosome supplémentaire. Ses parents, Stéphanie et Kevin ainsi que son frère accueillent sa différence et rêvent déjà pour lui d'un brillant avenir, comme le montre le reportage de 2016.
 

Changer le regard sur ce handicap


Une page Instagram montre son quotidien, ses progrès, les moments qu'il partage. Pour Stéphanie et Kevin cette page instagram est l'occasion de parler de ce handicap, de changer le regard des gens.
 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Extrait du spectacle de Fiona Houez

Les + Lus