Meurtre du Breton Clément Nourrisson : le présumé meurtrier condamné à vie par le procureur d'Abidjan

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Jauneau .

Le tribunal correctionnel d'Abidjan en Côte d'Ivoire a condamné le mercredi 10 août 2022, à la prison à vie, l’un des meurtriers du jeune ingénieur breton Clément Nourrisson, abattu, dans la nuit du 17 au 18 juillet 2022 dans un quartier de la capitale.

Arrêté par la police judiciaire, un homme a été déféré au Parquet et traduit devant le Tribunal correctionnel d'Abidjan pour le meurtre présumé du Français Clément Nourrisson, âgé de 31 ans, originaire de Plérin dans les Côtes d'Armor et dont les parents résident désormais à Locquirec, dans le Finistère.

Le suspect a été reconnu coupable et condamné à la prison à vie, a indiqué dans un communiqué le Procureur de la République d'Abidjan, selon l'infodrome.com, un média en ligne local. L'autre suspect, a été tué par la police.

Dans ce communiqué en date du 09 août 2022, le Procureur de la République d'Abidjan a fait état de l’identification par les agents de la direction de la police criminelle, des deux présumés auteurs du meurtre qui s'est déroulé dans la nuit du 17 au 18 juillet 2022. Le jeune ingénieur français travaillait pour le compte de Bouygues construction sur le chantier du futur métro d'Abidjan. Le drame a eu lieu au cours d'un vol aggravé dans la commune de Marcory Zone 4, là ou résidait la victime. 

Un suspect condamné et un second tué par la police

Le premier interpellé a été déféré au Parquet et traduit immédiatement devant le Tribunal correctionnel  pour répondre des faits d'association de malfaiteurs, vol commis en temps de nuit, en réunion, avec port d’armes, avec des violences ayant entrainé la mort.

"C'est grâce aux indications de ce dernier que la police avait pu localiser le deuxième suspect qui, à  la vue des agents enquêteurs, ouvrait le feu sur ces derniers. La riposte des agents à permis de le neutraliser " précise le communiqué du Parquet.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité