• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Plouasne : non, le catch français n'est pas mort dans les années 80

L'Aigle Blanc, un catcheur de la nouvelle génération / © F3
L'Aigle Blanc, un catcheur de la nouvelle génération / © F3

Non, le catch français n’est pas mort dans les années 80. Grâce à une nouvelle génération de catcheurs, la discipline, influencée par les shows TV américains, revient sur le devant de la scène. On a pu le constater lors d'un gala à Plouasne, dans les Côtes d'Armor.

Par Stéphane Grammont

Masque brillant et costume clinquant, l'Aigle Blanc représente avec quelques-uns le renouveau du catch français, formés à l’école des professionnels de catch de Nanterre

Il a été accueilli par un public familial et manifestement connaisseur à Plouasne, dans les Côtes-d’Armor, pour un gala qui a tenu toute ses promesses.

"Il y a les nostalgiques de ce qui s'est passé dans les années 60, les générations américaines des années 80 et plus récemment le public de la TNT et des émissions de catch" témoigne Régis Bereschel, le co-organisateur du gala, de l'Association Ouest Catch 

Reportage : Nathalie Rossignol, Fabrice Leroy, Nolwen Jacob

Le show, qui est également un vrai combat, est mis en scène avec une volonté d’aller crescendo.

Si effectivement le match est « truqué » et mis en scène, avec ses interactions avec le public, les chutes et les coups sont bien réels.


Sur le même sujet

Exposition War à la Courrouze

Les + Lus