• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Saint-Brieuc : un TGV et la gare évacués. Un homme “perturbé” interpellé

Le parvis de la gare de Saint-Brieuc évacuée - / © Ronan le Guen
Le parvis de la gare de Saint-Brieuc évacuée - / © Ronan le Guen

Un TGV et la gare de Saint-Brieuc ont été évacués par les forces de l’ordre ce lundi 25 mars vers 17h30. Un homme au comportement inquiétant a été interpellé dans un TGV Paris - Brest. Les démineurs ont inspecté la rame.

Par Thierry Peigné


Ce lundi, peu avant 17h30, un TGV en provenance de Paris et à destination de Brest, a été vidé de ses passagers en gare de Saint-Brieuc. La gare a également été évacuée. Un important dispositif de police a été déployé.
 

Un homme "perturbé"

Selon Bertrand Leclerc, procureur de la république de Saint-Brieuc, un homme au comportement suspect a été maitrisé dans le train par trois hommes dont un gendarme en civil.

Depuis le départ de Paris, l'homme qui portait un gilet pare pierre (protection pour la pratique de la moto, ndlr) et des protèges tibias avait une "attitude intrigante et inquiétante" précise le magistrat. 

"Il se déplaçait au toilettes avec ses valises. Il a mis à un moment donné une cagoule, qu'il a ensuite enlevé et marmonait des propos violents comme 'je vais leur casser la gueule' sans pour autant désigner des personnes en particulier" ajoute le procureur. 


Maîtrisé par des passagers

C'est lorsqu'une femme à proximité de l'individu a crié "il est armé", que trois voyageurs lui ont sauté dessus afin de le neutraliser. Ils l'ont maîtrisé jusqu'à ce que des agents de la PAF (Police aux Frontières) qui se trouvaient à bord, ne le prennent en charge. 

L'individu a été interpellé quelques minutes plus tard en gare de Saint-Brieuc où les policiers l'attendaient. Menotté, il a été conduit au commissariat et placé en garde à vue.

Selon le procureur de la république, l'homme, sans emploi, originaire de Savoie et âgé de 36 ans, semble "perturbé". "Son audition est compliquée" ajoute le magistrat. Il devrait être soumis à une expertise psychiatrique.

Le service de déminage a été appelé. Arrivé vers 19h30, il a inspecté les bagages du suspect ainsi que les voitures du TGV. Ce train a été dirigé vers une voie de service afin d'être contrôlé par les démineurs et pour permettre de libérer la voie pour que le trafic puisse repartir.

"Aucune arme n'a pour l'instant été retrouvée" nous a précisé vers 20h le procureur de la république. "Il est encore trop tôt pour savoir quelles suites vont être données à cette interpellation, vu le profil perturbé de l'homme" a-t-il conclu.
L'attente devant la gare de Saint-Brieuc évacuée / © Ronan Le Guen
L'attente devant la gare de Saint-Brieuc évacuée / © Ronan Le Guen
 

Jusqu'à 1h30 de retard

Vers 19h, les voyageurs du TGV évacué, ont pu prendre place à bord d'un autre train dans l'attente de poursuivre leur trajet. Certains voyageurs attendaient en gare de pouvoir récupérer les bagages restés dans le train immobilisé.
Les passagers ont attendu deux heures sur le parvis de la gare de Saint-Brieuc / © Ronan le Guen
Les passagers ont attendu deux heures sur le parvis de la gare de Saint-Brieuc / © Ronan le Guen

Neuf trains (7 TER et 2 TGV) ont accusé des retards allant de 40 minutes à 1h30 et plus.
 

Sur le même sujet

Interview d'André Ollivro

Les + Lus