Victime d'un AVC, Yves Maury se lance un défi de 943,5 km à pied à travers la France

Publié le
Écrit par Séverine Breton .

Le 30 avril, Yves Maury, victime d'un accident vasculaire cérébral en 2017, va s’élancer pour un vaste périple, traverser la France depuis Pléneuf-Val-André en Bretagne jusqu'à Apt dans le Vaucluse. 943,5 kilomètres à pied pour donner de l'espoir aux malades et sensibiliser tous ceux qu'il croisera sur sa route.

Une petite brume de mer se love dans les ajoncs qui bordent le chemin des douaniers, comme pour apporter encore un peu plus de magie au paysage. Entre le Val André et Dahouet, le sentier surplombe les eaux émeraude.

Yves Maury marche et savoure chaque instant, chaque pas, chaque panorama.   Quand on randonne, chaque pas rapproche du but, chaque enjambée est une victoire.  Pour Yves Maury, la performance est d’autant plus belle que le 14 octobre 2017, il a soudain ressenti une grande douleur.

"J’étais devant l’ordinateur, je mettais de la musique et j’ai ressenti comme un éclair, témoigne-t-il. Je suis sorti dans le jardin et … Yves met ses mains devant sa bouche pour mimer l’impossibilité de s’exprimer, je ne pouvais plus parler. "

Chaque minute compte

Yves Maury faisait un accident vasculaire cérébral. Sa compagne a appelé les secours et lui a sauvé la vie.

Moins de 45 minutes plus tard, il était pris en charge à l’hôpital.

 Après 3 semaines d’hospitalisation, 5 mois de rééducation, Yves a recommencé à marcher. Son brais droit reste raide, sa jambe droite traine un peu, mais " je suis vivant " dit-il avec un sourire qui rend bien pale le soleil du printemps.

Le Def’Yves 

Le 30 avril, Yves Maury va partir à pied vers Apt, dans le Vaucluse, la ville où il est né. A 943, 5 kilomètres du petit port de Dahouet dans les Côtes d’Armor.

Son frère suivra dans un camping car et s'occupera de la logistique. Ici et là, des patients, des associations, des amis se joindront à la marche.  

Yves Maury prépare son périple depuis le mois d’aout dernier. Il a prévu de marcher 20 à 25 kilomètres par jour et de s’arrêter tous les trois jours pour reposer ses jambes et pour parler des AVC.

Un AVC toutes les 4 minutes en France

"En France, toutes les 4 minutes quelqu’un fait un accident vasculaire cérébral " explique-t-il. 140 000 personnes sont victimes d’un AVC. "Il faut que nous sachions tous reconnaitre les signes annonciateurs. Une difficulté à parler, un affaissement du visage, une paralysie d’un bras ou d’une jambe, c’est peut être un accident vasculaire cérébral, il faut immédiatement alerter les secours, car alors, chaque minute compte. "

Un soir, dans un restaurant, Yves était assis près d’une grande tablée. "Ils étaient une dizaine, ils parlaient, ils rigolaient, se souvient-il, et puis à un moment, j’ai vu qu’une dame avait cessé de s’exprimer. J’ai dit, elle fait un AVC. Sa petite fille et les pompiers sont venus me dire Merci. "

L'espoir au bout du chemin

Le bruit des vagues rythme le pas d’Yves Maury. Il s’entraine au moins trois fois par semaine. Sur le sentier, il pense souvent à ceux qui sont encore dans les centres de rééducation, il veut leur montrer qu’il peut y avoir une vie après un AVC.

durée de la vidéo : 02min 26
Le def'Yves ©FTV

Quand il croise des promeneurs ou des randonneurs, il s’arrête pour leur raconter son histoire, les sensibiliser. "La vie est si belle, dit-il, qu’il nous faut tous la protéger. "    

page facebook La route du def'Yves

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité