• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Crise agricole : les usines d'aliments pour animaux sont touchées à leur tour

Usine d'aliments pour animaux de Saint-Brandan (22) / © K.Hannedouche
Usine d'aliments pour animaux de Saint-Brandan (22) / © K.Hannedouche

La crise que traversent les éleveurs en France depuis le début des années 2000 s’est considérablement amplifiée en 2016 avec en Bretagne, une baisse de la production de l'ordre de 4%. Ces difficultés commencent à avoir des répercussions sur les entreprises de fabrique d'aliments pour animaux.

Par Eric Nedjar

Avec 43 sites  pour 4 700 salariés, la Bretagne assure 40 % de la production nationale d’aliments pour animaux de ferme. Une activité importante, mais qui commence à subir les effets de la crise que traverse l’agriculture depuis plusieurs années.

Ainsi, pour la seule année 2016, l’élevage a vu sa production nationale baisser de près de 4 %, ce qui veut dire 330 000 tonnes d’aliments en moins à livrer dans les exploitations. Même si jusqu’à ce jour, les usines de nutrition animale en Bretagne ont su, semble-t-il mieux que partout ailleurs, s’adapter à ces difficultés, l’inquiétude commence à les gagner.

Les inquiétudes de la filière nutrition animale.
Reportage : S.Breton, K.Hannedouche, C.Pierret avec Emmanuel Le Men (Président S.A. Le Men) et Hervé Vasseur (Président Nutrinoé)

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus