• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Décès d'un marin pêcheur au large de Ouessant

Hélicoptère Caïman de la Marine nationale / © Marine nationale
Hélicoptère Caïman de la Marine nationale / © Marine nationale

Un des membres d'équipage d'un chalutier de Saint-Brieuc, décédé à bord, a été transporté par hélicoptère à l'hôpital de Brest.

Par Krystell Veillard


Ce jeudi 3 janvier 2019, il est 1 h 20 du matin, lorsque le Cross de Corsen (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage) reçoit un appel du chalutier Taranis, de Saint-Brieuc, qui se situe alors à 45 nautiques, soit environ 83 kilomètres, à l’ouest de Ouessant. L’un des six membres d’équipage vient d’être retrouvé inanimé à bord
 

Une équipe médicale rejoint le chalutier

Une conférence téléphonique est organisée entre les équipes médicales de la Marine et le navire. Le Centre de Consultation Médicale Maritime (CCMM) de Toulouse et le Samu de Coordination Médicale Maritime (SCMM) du Finistère. Une équipe médicale s'envole avec l’hélicoptère d’alerte Caïman de la base d’aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic, dans le Finistère.
 

Le décès du marin-pêcheur est constaté

L'hélicoptère rejoint le chalutier à 3 h 10. L’équipe médicale est hélitreuillée à bord du bateau de pêche. "En dépit des soins prodigués, le médecin ne peut malheureusement que constater le décès du marin-pêcheur" précise le communiqué de la Préfecture maritime. Le corps a été transféré par hélicoptère vers le centre hospitalier de La Cavale Blanche à Brest. Le Taranis a fait route vers le port de Brest, où il est arrivé en début de matinée, ce jeudi.

 

Sur le même sujet

Lorient: ambiance aux dernières criées de l'année

Les + Lus