• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Deux hommes en garde-à-vue pour la bombe signée ARB en 2013

Le 19 décembre 2013, les démineurs font exploser un engin placé devant la Perception de Lanmeur (29). Une revendication signée ARB Nevez a été trouvée sur place. / © MaxPPP
Le 19 décembre 2013, les démineurs font exploser un engin placé devant la Perception de Lanmeur (29). Une revendication signée ARB Nevez a été trouvée sur place. / © MaxPPP

Deux hommes ont été arrêtés et placés en garde à vue ce mardi à Rennes. Ils sont entendus par les enquêteurs de la sous-direction anti-terroriste pour la découverte d’une bombe en 2013 devant le centre des impôts de Lanmeur, dans le Finistère. 

Par Myriam Thiébaut avec AFP


Deux hommes âgés de 74 ans et de 22 ans ont été placés en garde à vue à Rennes, pour la découverte en décembre 2013 d’une bombe devant le centre des finances publiques de Lanmeur et pour des jets de cocktails Molotov en juin 2014 contre les gendarmeries de Huelgoat (Finistère) et d'Uzel (Côtes-d'Armor).
L'engin découvert à Lanmeur était composé d'un extincteur contenant 5,5 kg d'explosifs reliés à un dispositif de mise à feu. Une école et plusieurs commerces et logements alentours avaient dû être évacués avant qu'une équipe de démineurs ne fasse exploser l'engin. Des inscriptions en breton avaient été retrouvées à proximité, et notamment le sigle ARB.

ARB peut renvoyer à l'Armée révolutionnaire bretonne, organisation qui avait signé des attentats à la bombe contre des trésoreries dans les
années 1970. Le sigle peut aussi faire référence à l'Argad résistance bretonne ("argad" signifie "à l'attaque" en breton), un mystérieux groupe qui avait revendiqué en novembre 2013 des attaques contre des radars routiers en Bretagne.

A lire aussi

Sur le même sujet

Griedge Mbock et les bleuettes en 2012

Les + Lus