Egalité des droits sur le marché de l'emploi : encore des efforts à faire envers les personnes en situation de handicap

A Rennes, le café Joyeux embauche des travailleurs handicapés / © J.T. - France 3 Bretagne
A Rennes, le café Joyeux embauche des travailleurs handicapés / © J.T. - France 3 Bretagne

C'est la Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées. La loi du 11 février 2005, sur l'égalité des droits des chances, a fait évoluer la situation avec l'obligation pour les entreprises de plus de vingt salariés d'en recruter. Reste que le contexte est toujours tendu en Bretagne.

Par Catherine Jauneau avec Isabelle Rettig


Travailler, c'est le voeu de nombreuses personnes en situation de handicap. Pour autant, les embûches sont encore trop nombreuses sur le chemin de l'emploi. C'est encore le cas en Bretagne selon une étude de l'Agefiph (Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées).

Dans la région, le nombre de personnes handicapées au chômage reste plus important que celles qui travaillent.

En Bretagne, autour de 22 OOO personnes handicapées travaillent. Mais elles sont encore près de 28 000 inscrites à Pôle emploi. Cela correspond à 10,9% de la part totale des demandeurs d’emploi. C’est plus qu’au niveau national et c’est un chiffre en augmentation.

Concernant leur profil : 51% sont des femmes, 46% ont plus de 50 ans et 32% ont un faible niveau  de qualification.

En moyenne, en Bretagne une personne handicapée reste 812 jours au chômage contre 636 pour une personne valide, soit un écart de 176  jours.

Les métiers les plus recherchés touchent les services à la personne et à la collectivité : 23%. Viennent ensuite le support à l’entreprise et le commerce, la vente et la grande distribution. En revanche, les travailleurs handicapés sont sous-représentés dans le milieu du spectacle, les secteurs de la communication et de la santé.
 

Des dispositifs  pour aider les personnes handicapées à trouver et à conserver un emploi


Ces dispositifs portent leurs fruits, même si les chiffres sont encore à améliorer. Sur les 4000 entreprises bretonnes de plus de 20 salariés, plus de 3000 emploient déjà une ou plusieurs personnes handicapées. Seules 197 entreprises n’ont engagé aucune action et versent donc une contribution à l’État.

Les entreprises peuvent désormais s’appuyer sur les Cap emploi. Des structures qui aident les travailleurs handicapés à trouver un emploi et à s’y  maintenir. Il y en a dans tous les départements .

Au premier semestre 2019, les Cap emploi ont ainsi favorisé la signature de 2 255 contrats  dans notre région. C’est 12% de plus qu’en 2018. Ils ont permis aussi à 82 personnes, majoritairement des femmes, de créer leur propre activité.
 


Nouvelle loi au 1er janvier 2020


Une loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel a été votée l'an passée. Elle réforme en partie l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés en simplifiant notamment les procédures de recrutement pour les employeurs.

Elle va aussi permettre aux  entreprises d’embaucher plus facilement des seniors, ou  d’avoir recours à de la sous traitance auprès des ESAT, les Établissements et Services d’Aide par le Travail.

Des avantages seront aussi accordés pour réaliser des travaux qui favorisent par exemple l’accessibilité des locaux aux personnes handicapées ou qui facilitent leur reconversion professionnelle. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus