• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ensemble c'est mieux

Du lundi au vendredi à 10 h 50
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux

Accident médical, que faire lorsqu'un praticien n'est pas responsable

© PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
© PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Que faire si vous êtes victime d’un accident médical qui ne résulte pas de la faute d’un praticien ? Une maladie nosocomiale après une opération ? Des effets secondaires à la prise d’un médicament ? La loi a prévu de vous indemniser comme le rappelle Maître Guillaume Chauvel. 

Par France 3 Bretagne

La santé est un bien fragile, même quand on la place entre les mains de professionnels. Des aléas thérapeutiques peuvent survenir. Mais qu’entend-on par ce terme ? L’aléa thérapeutique ou accident médical non fautif est la survenance, en dehors de toute faute du praticien, d’un risque accidentel inhérent à l’acte médical et qui ne peut être maîtrisé.

Parmi les accidents, on peut citer : la maladie nosocomiale (infection survenant à la suite d’une opération ou d’un acte de soin) et l'affection iatrogène (effets secondaires dus à la prise de médicament ou d’un traitement prescrit). 

Droit à une indemnisation

Les victimes de ce genre d'accident ont droit à une réparation prévue par la loi comme l'explique Maître Guillaume Chauvel, avocat. 

Accidents médicaux : que faire en cas d'aléas thérapeutiques



A lire aussi

Réaction de Laurence Maillart-Méhaignerie, signataire de la tribune. Députée LREM de la 2e circonscription d'Ille-et-Vilaine