• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ensemble c'est mieux

Du lundi au vendredi à 10 h 50
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux

La médiation animale : une intervention sans les mots, auprès de publics fragilisés

La médiation animale utilisée avec des personnes en situation de handicap / © Umanima
La médiation animale utilisée avec des personnes en situation de handicap / © Umanima

La médiation animale pratique encore peu répandue en France se veut un moyen d'apporter du bien-être à des personnes fragiles, physiquement ou moralement, grâce aux animaux. En Bretagne, l'association Umanima portée par Emmanuelle Doumalin se rend en milieu carcéral, dans les maisons de retraite...

Par Emilie Colin

Une présence, qui va induire des changements, c'est la vocation de la médiation animale (ou zoothérapie), une pratique méconnue en France et qui tend à se développer. Ces animaux sélectionnés et entraînés vont à la rencontre de publics dits fragiles : personnes âgées, personnes en situation de handicap, détenus. Selon les personnes, le travail se fera sur le mouvement, la dextérité, les émotions. 

Pour les professionnels de ce secteur, les résultats apparaissent comme significatifs, avec des évolutions positives constatées chez les patients. Ces résultats sont évalués par d'autres professionnels, comme les médecins.

Emmanuel Doumalin, fondateur et directeur de l'association Umanima basée à Saint-Gilles (35). En 2010, notre équipe l'avait suivi alors qu'il se rendait à la prison de Vezin-Le-Coquet. Ses actions continuent depuis.

La médiation animale au service des publics fragilisés
avec Emmanuel Doumalin






A lire aussi

Eugénie Le sommer, star bretonne du foot