• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ensemble c'est mieux

Du lundi au vendredi à 10 h 50
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux

Contrat pro et d'apprentissage : ça recrute en Bretagne

La boucherie et la charcuterie font partie des secteurs qui recherchent des alternants / © France 3 Bretagne
La boucherie et la charcuterie font partie des secteurs qui recherchent des alternants / © France 3 Bretagne

Alterner des périodes en formation et travailler en entreprise, voilà les spécificités du contrat de professionnalisation et d'apprentissage. Tandis que l'un relève de la formation initiale, l'autre concerne la formation professionnelle continue. Les deux recrutent comme l'explique Carole Vallerie.

Par Emilie Colin

En 2013, plus de 19 000 contrats en alternance ont été conclus en Bretagne (source Direccte Bretagne), avec environ 2/3 de contrats d’apprentissage et 1/3 de contrats de professionnalisation. Aujourd'hui, environ 2900 offres de contrats d'apprentissage et de professionnalisation proposées par les entreprises sont à pourvoir sur le site bretagne-alternance.com

Le Finistère et le Morbihan sont les premiers pourvoyeurs avec respectivement 799 et 929 offres.  Dans Bretagne Matin, Carole Vallerie, chargée de mission à Bretagne Alternance a rappelé qu'il faut penser à candidater dès ce mois de juin pour profiter des opportunités d’embauche, ou s’inscrire dans les centres de formations en alternance, les CFA.

Qui est concerné par ce type de contrat ? 

Le contrat d’apprentissage est plutôt destiné aux jeunes de 16 à 25 ans mais reste ouvert aux adultes (avec dérogation) ayant une reconnaissance de travailleur handicapé ou un projet de création d’entreprise. Le contrat de professionnalisation est ouvert à tous : jeunes de -26 ans, demandeurs d’emplois, bénéficiaires du RSA, de l’allocation adulte handicapé, d’un contrat unique d’insertion...

Qu'implique ces contrats ?

Cela sous-entend qu’il y a signature d’un contrat de travail conclu généralement en CDD. Il permet de favoriser l’insertion professionnelle pour les nouveaux entrants sur le marché du travail et pour les personnes en reconversion. Ce type de contrat permet de développer de nouvelles compétences pour retourner vers le marché de l’emploi.

Le salaire de l’alternant dépend de son âge et évolue chaque année . Il existe un salaire minimum légal pour chaque tranche d’âge qui correspond à un pourcentage du SMIC. L’apprenti bénéficie d’aides également pour le transport, la restauration et l’hébergement. Ces aides sont versées par le Conseil régional de Bretagne.

Il ne faut pas oublier que les entreprises peuvent bénéficier d’aide au recrutement voire même à l’adaptation du poste de travail dans le cadre du recrutement d’une personne ayant une reconnaissance de travailleur handicapé. Elle permet à l’entreprise de bénéficier dans certains cas d’une exonération de cotisations sociales.

Quels sont les secteurs en tension (pénurie de candidats) identifiés sur le site Bretagne Alternance ?


+ de 1000 offres dans les métiers de l'hôtellerie restauration, notamment en tant que serveur en salle, crêpier, cuisinier

+ de 940 offres dans les métiers de bouche avec un déficit par exemple, de candidats charcutiers-traiteurs

+ de 300 offres en maintenance industrielle, travail des métaux et des matériaux

+ de 500 offres en commerce-vente souhaitent rencontrer des candidats y compris pour les formations en alternance post-bac (BTS, BAC+3)

+ de 100 offres dans les métiers de l'élevage, du maraîchage et du machinisme agricole

+ de 50 offres disponibles dans les métiers de la maintenance d’engins travaux publics ou carrières et matériaux

+ 34 offres dans les industries agroalimentaires

+ 27 offres dans le transport et la logistique

Pour en savoir plus 


Les prochains rendez-vous à ne pas manquer



A lire aussi

Interview François Floret