• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

9h50 le matin - Bretagne

Lundi, mardi, jeudi et vendredi à 9 h 50
Logo de l'émission 9h50 le matin - Bretagne

Aluminium dans les vaccins, des dégâts irréparables pour certaines personnes

Manifestation de patients atteints de myofasciite à macrophages, à Paris en 2012. / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Manifestation de patients atteints de myofasciite à macrophages, à Paris en 2012. / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

La myofasciite à macrophages touche de plus en plus de personnes. La plupart des patients sont diagnostiqués trop tardivement, alors que la douleur s'amplifie. Cette maladie résulte de la présence d'aluminium dans certains vaccins. 

Par Emilie Colin

La myofasciite à macrophages concerne de plus en plus de patients. Maladie douloureuse, le diagnostique est trop long à poser, pouvant aller jusqu'à 10 ans. Utilisé comme adjuvant dans les vaccins, l'aluminium est responsable de la myofasciite, et touche des patients dits "plus sensibles" : leur organisme n'arrive pas à éliminer normalement l'aluminium. 

Certaines personnes trop sensibles à l'aluminium, le protocole des vaccins à revoir

Suzette Fernandes, vice-présidente de E3M association d'entraide aux malades de myofasciite à macrophages a été diagnostiquée en 1999. Elle estime que les laboratoires sont actuellement en mesure de proposer des vaccins, avec ou sans aluminium.

Pour elle, il ne s'agit pas de rejeter la vaccination, au contraire mais d'offrir une alternative sans conséquences médicales désastreuses. 

Bretagne Matin : l'aluminium dans les vaccins, pas sans danger
Avec Suzette Fernandes, vice-présidente de l'association E3M, association d'entraide aux malades de myofasciite à macrophages




A lire aussi

French Touch - Miossec