Ensemble c'est mieux

Du lundi au vendredi à 10 h 45
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux

Après les attentats : comment parler aux enfants, doit-on continuer à vivre normalement ?

Bougies allumées à Montpellier en hommage aux victimes des attentats de Paris du 13 novembre 2015 / © MAXPPP
Bougies allumées à Montpellier en hommage aux victimes des attentats de Paris du 13 novembre 2015 / © MAXPPP

Deux jours après les attentats de Paris et de Saint-Denis le 13 novembre, Guylaine Benec'h, sociologue, répond à des questions simples pour continuer son chemin sans nier le drame que notre pays vient de connaître.
 

Par Catherine Deunf

Vanessa Boulares recevait Guylaine Benec'h, sociologue, dans Bretagne Matin. L'occasion de faire la lumière sur des comportements à adopter au lendemain des tueries parisiennes.

Bretagne Matin : Suite aux attentats de vendredi soir, des rassemblements ont eu lieu, durant le week-end et ce, malgré les mises en garde. Pourquoi un tel besoin de communion ?

BM_Pourquoi ce besoin de communion après les attentats du 13 novembre dernier ?

Bretagne Matin :  Comment aborder ce sujet délicat avec de jeunes enfants ? Quels mots utiliser pour calmer les angoisses ?

BM_comment parler d'un attentat avec des enfants

Bretagne Matin : Et face aux adolescents, comment aborder cette question ? 

BM_Comment parler d'un attentat avec des adolescents ?

Bretagne Matin : Peut-on continuer à faire la fête sans culpabiliser ?

BM_Après les attentats, peut-on continuer à faire la fête sans culpabiliser ?

Bretagne Matin : Et maintenant que fait-on ?

BM_Après les attentats que fait-on ?