bretagne
Choisir une région

Vos documentaires

Tous les lundis, à partir de 23 h dans la case "La France en vrai" 
Logo de l'émission Vos documentaires

Le petit blanc à la caméra rouge : retour sur “Afrique 50” le premier film de René Vautier

13 février 2008 : René Vautier à son domicile à Cancale / © AFP
13 février 2008 : René Vautier à son domicile à Cancale / © AFP

"Le Petit Blanc à la caméra rouge" propose de (re)découvrir " Afrique 50"  film en noir et blanc de 17 minutes. Tourné en Afrique de l’Ouest en 1949 par René Vautier à peine sorti d'une école de cinéma, censuré en France de 1950 à 1990, il fut le premier film ouvertement anticolonialiste. 

Par Emilie Colin

René Vautier, cinéaste engagé et anticolonialiste, réalisateur du film sur la guerre d'Algérie "Avoir 20 ans dans les Aurès", est mort dimanche 4 janvier, à 86 ans.

France 3 Bretagne lui rend hommage en diffusant le documentaire "Le petit blanc à la caméra rouge" samedi 10 janvier, à 15h20 et qui retrace ses pérégrinations entre l’Afrique et la France, et en re-situant "Afrique 50" dans le contexte historique et politique des années d’après-guerre.

Un film censuré pendant 40 ans

René Vautier a eu une vie mouvementée : il a connu la fuite, la prison, la grève de la faim, les menaces et les condamnations, se revendiquait comme "le cinéaste français le plus censuré". Il était notamment l'auteur de "Afrique 50", court-métrage réalisé à 20 ans, devenu le premier film anticolonialiste du cinéma français. L'oeuvre a été censurée pendant quarante ans et lui a valu une condamnation à un an de prison.

Après ses études secondaires au lycée de Quimper, il intègre l’Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC) en 1948, section réalisation. Dans l'extrait ci-dessous, il raconte comment très tôt filmer a rimé avec militantisme. 

Extrait "Le petit blanc à la caméra rouge", René Vautier étudiant à l'IDHEC

"Le petit blanc à la caméra rouge", un film de Richard Hamon
Une co-production France Télévisions / Vivement Lundi

A lire aussi