• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le grand BaZH.art

Surprises et décalage garantis, ton libre exigé pour ces têtes de l’art bien décidées à nous proposer quelque chose de très nouveau !
Logo de l'émission Le grand BaZH.art

Morlaix, toute une nuit au musée

Un public attentif au musée de Morlaix / © Musée de Morlaix
Un public attentif au musée de Morlaix / © Musée de Morlaix

Pour ce nouveau numéro du Grand Bazhart mercredi 24 mai, Alexandre Pesle vous donne rendez-vous à Morlaix pour réaliser un fantasme ! Celui de passer toute une nuit au musée ! 

Par La rédaction web

Le musée des beaux arts de Morlaix a ouvert ses portes en 1887, dans l'ancien couvent des Jacobins confisqué à la Révolution française. La ville a décidé de le restaurer et le musée va fermer ses portes pour trois ans. L'occasion pour le Grand Bazhart de pouvoir se faufiler partout, dans les salles d'exposition, dans les réserves... Mercredi 24 mai, après votre magazine "Génération Bretagne", il sera temps de découvrir tous les secrets de ce musée.

Performance artistique


Mais que serait le grand Grand Bazhart sans sa performance. Trois artistes : Julien Ferraille dit JF INK, Agnès Guillot et Pierre Quentel vont devoir durant le temps de l'émission réaliser trois affiches selon leurs techniques sur le thème : "Le Grand Bazhart au musée des Beaux Arts de Morlaix."

Côté reportages


C’est le meilleur de l’art aux quatre coins de la Bretagne que nous vous proposons de découvrir. Pour commencer, un film sur la marionnettiste et interprète Sèverine Coulon que vous découvrirez via son univers onirique autour des personnages de contes de fée avec des morales tout à fait modernes. 

Du patrimoine sans vraiment l'être encore ensuite, avec un film qui raconte les fouilles archéologiques sur un îlot au large de Santec dans le Finistère. Échange avec l'équipe de chercheurs des vestiges qui remontent parfois à l'époque de l'homme de Néandertal. Quand l'ombre de nos ancêtres nous raconte l'Histoire ! C’est ensuite le troisième chapitre de notre feuilleton "Feuilles libres" que vous verrez.  

L'art, c'est aussi quelque chose qui colle vraiment à la peau au sens propre comme au figuré et ce n'est pas le tatoueur Neusky que nous avons rencontré qui dira le contraire


A lire aussi

Interview François Floret