• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Vos documentaires

Tous les lundis, après le Soir 3 dans la case "La France en vrai" 
Logo de l'émission Vos documentaires

Loïc, séropo indétectable. Un documentaire intime sur le VIH lundi 1er avril

Loïc, séropo indétectable, un documentaire d'Iris Lebrun (52') / © Iris Lebrun / Wild Horses
Loïc, séropo indétectable, un documentaire d'Iris Lebrun (52') / © Iris Lebrun / Wild Horses

Loïc vient de prendre de plein fouet la nouvelle : il est séropositif. Ce documentaire, comme un journal intime suit les doutes de Loïc et les étapes de sa nouvelle existence. Il se confie sans réserve, à la caméra de sa colocataire, sa meilleure amie face à un spectre terrifiant : le SIDA.

Par Benoit Thibaut

Loïc, 26 ans décide de s’exiler à Londres. Loin de son Auvergne natale il se sent libre de vivre son homosexualité dans cette ville cosmopolite.
 

À l’écart des regards inquisiteurs 


Loïc est un vrai déraciné. Jeune homosexuel n'ayant pas su trouver la place qu'il cherchait dans son petit village natal d'Auvergne, il a décidé de tenter sa chance dans la profusion londonienne, où il peut laisser sa soif de vivre s'épanouir.
Baigné dans la vibrante et bouillonnante capitale, son élan est stoppé net par une annonce terrible : Loïc a contracté le VIH. C’est le choc. Le SIDA, on connaît son nom, mais en 2018, on ne le craint plus. Jusqu’à ce qu’il vous tombe dessus. 
 

Le spectre terrifiant du SIDA 

Le film nous plonge dans l’intimité de Loïc au moment où sa vie bascule. Un témoignage terriblement contemporain au cœur de la réalité d’un jeune, gay et séropositif. Ce documentaire, comme un journal intime suit les doutes de Loïc et les étapes de sa nouvelle existence. Il se confie sans réserve, à la caméra de sa coloc’, sa meilleure amie.
Après le choc et le déni viennent les premières résolutions forcées : la fin des relations sexuelles, de la fête, des cigarettes...  Et puis le début du traitement ; la douleur des effets secondaires, les nausées, la fatigue, les cauchemars. A cela s’ajoute la peur d’une maladie qu’on ne voit pas, qu’on imagine sous la peau, dans le sang, comme un mal invisible qui s’immisce partout.

Voici le teaser du documentaire “Loïc, séropo indétectable” :
 

Filmé au plus près, Loïc nous embarque tout contre lui dans ses premiers pas avec le VIH. Armé de son autodérision il fait face à son nouveau statut, se réapproprie peu à peu un corps devenu étranger mais, à l’intérieur, un dilemme subsiste. Comment et pourquoi le dire aux autres ? Surtout à ceux qui vous aiment le plus au monde, vos parents.


Annoncer la terrible nouvelle


De retour dans son Auvergne natale, Loïc trouvera-t-il la force d’affronter sa plus grande peur ; révéler son lourd secret à ses parents restés au village. Comment se libérer de la honte ? La culpabilité chevillée au corps, la caméra l’accompagne lors de ce trajet retour jusqu’au perron de la maison familiale. Le secret au bout des lèvres, saura-t-il franchir la dernière barrière et leur avouer ?

Loïc, séropo indétectable, un documentaire d'Iris Lebrun (52'), lundi 1er avril après le Soir 3 
Loïc, séropo indétectable, un documentaire d'Iris Lebrun (52') / © Wild Horses / Iris Lebrun
Loïc, séropo indétectable, un documentaire d'Iris Lebrun (52') / © Wild Horses / Iris Lebrun

Rencontre avec Jean Hourmant en 2015