Qui sommes-nous ? Vos documentaires

Tous les lundis, après le Grand Soir 3 
Logo de l'émission Qui sommes-nous ? Vos documentaires

“Travailler encore”, le documentaire-événement de ce lundi

Un agriculteur, personnage du documentaire "Travailler encore" / © Maximal production
Un agriculteur, personnage du documentaire "Travailler encore" / © Maximal production

Travailler avec plaisir et craindre de ne pas pouvoir continuer faute de conditions décentes, c'est le point de vue adopté dans "travailler encore", diffusé ce lundi dans le cadre d'une journée consacrée à l'emploi.

Par Stéphane Grammont

Producteur laitier en Auvergne, infirmière dans le Nord, ouvrier d'une scop (société coopérative et participative appartenant à des salariés) près de Carcassonne, médecin de campagne en Lozère, patron pêcheur du Finistère, metteuse en scène de théâtre à Stains (Seine-Saint-Denis)...: ce documentaire de 52 minutes, réalisé par Jean-Thomas Ceccaldi, propose une dizaine de portraits de travailleurs qui évoquent leur métier avec passion.

Tous ont un dénominateur commun : le sens du travail dans leur vie, l'équilibre qu'il leur donne et le lien social sans lequel ce sens n'existerait pas. Malgré les difficultés, le manque de moyens, ils croient à "l'entraide", "l'intelligence collective", la combativité, et aux solutions, inattendues parfois, qui ne viennent pas des politiques, disent-ils.

Ils parlent de leur engagement, de leur plaisir quotidien à travailler, mais aussi de leurs craintes, de leur fatigue, de leurs remises en question et de leur sentiment d'abandon.

Ils regrettent surtout le dogme de la rentabilité au détriment de l'humain, les désertifications accélérées et la perte du savoir artisanal au profit des multinationales, l'abandon de la culture et de la langue française, disent aussi un enseignant et une artiste.

La date de diffusion (22 mai) a été choisie opportunément "entre deux élections" (présidentielle et législatives), "une période où les raccourcis sont très vite faits et où, dans ce film, on est très loin des revendications caricaturales, en présence de gens lucides, qui exercent depuis longtemps, ont du recul, et sont dans le concret", dit Olivier Montels, directeur des antennes et des programmes régionaux de France 3.

Brise-lames de Kérity, un renard perché