bretagne
Choisir une région

La Voix est Libre - Bretagne

Le samedi à 11h30
Logo de l'émission La Voix est Libre - Bretagne

Georges Cadiou, “La gauche et la revendication bretonne”

George Cadiou lorsqu'il était journaliste, avec Luc Leblanc, ancien champion du monde de cyclisme
George Cadiou lorsqu'il était journaliste, avec Luc Leblanc, ancien champion du monde de cyclisme

Côté pile, Georges Cadiou est un ancien adjoint au précédent maire de Quimper Bernard Poignant, Côté face, ce retraité de la radio a incarné l'une des voix du sport sur France Bleu Breizh Izel. Il sera l'invité de la Voix est Libre samedi 2 mai à 11h30 suite à la parution de son nouveau livre.

Par Emilie Colin

Georges Cadiou multiplie les passions. Une passion pour le sport, pour le petit et grand braquet. Pendant presque 30 ans, il donne de la voix à France Bleu Breizh Izel en tant que grand reporter. Il couvre plusieurs disciplines et notamment le cyclisme. A son actif, des dizaines de Tour de France, plusieurs Paris-Roubaix et d'autres compétitions en France ou dans le monde. En 2010, il quitte le journalisme. Depuis, il garde tout de même le pied sur la pédale et suit d'un oeil attentif le Tour de Bretagne. En 1975, le jeune Bernard Hinault s'entraîne sur les routes de Bretagne, une période dont se souvient très bien Georges Cadiou. 

Tour de Bretagne 3ème étape

Dans quelques jours, il sortira un autre ouvrage sur le vélo, l'histoire des pionniers bretons de la course cycliste, ceux d'avant-guerre (14-18). 

La gauche face à la Bretagne : la remise en question

Pendant toute sa vie, Georges Cadiou écrit donc, sur le sport mais aussi sur la politique, l'histoire de la Bretagne. Il est engagé depuis les années 70 : "je suis un militant breton de gauche" dit-il. Il adhère d'abord au parti communiste, puis se rapproche de l'Union démocratique bretonne (UDB) pour finir par rejoindre le parti socialiste en 2014 (pendant son mandat en tant qu'adjoint au maire de Quimper)...et le quitter quelques mois plus tard. Il reproche au PS son manque d'engagement concernant la région, comme sur les questions de la réunification ou de l'identité culturelle bretonne. Pour exprimer davantage son point de vue, il vient de publier "La Gauche et la revendication bretonne". Il estime que le PS et la gauche en général ont raté plusieurs rendez-vous avec la régionalisation, un thème qui selon lui sera au coeur de la campagne des prochaines élections régionales prévues en décembre. 


A lire aussi